Subscribe RSS

Archive for the Category "2014-15 : Petites Antilles"

Au revoir Papi, Grand-maman! Aloha Antigua!!! Dec 20

On se revoit dans six mois Papi, Grand-maman!!! Et oui, les voilà parti! Un peu émouvant, comme toujours lorsqu’on laisse partir, mais six mois c’est si vite passé. Surtout que ces six mois signifient pour nous la fin de notre voyage… Double snif…

Mais nous aurons passé du temps SUPERBE avec nos invités, et quelle meilleure île que la Guadeloupe pour eux. Nous adorons ce pays et toutes ces îles. Je crois franchement que c’est parmi nos top 1!

Voici nos dernières images de la Guadeloupe. D’abord, une difficile navigation. Ouf… c’est dure la voile. Attention à ne pas tomber Grand-mère, l’eau pourrait être fraîche!

Nav Malendure (6)Nav Malendure (5)

Prochain arrêt : Malendure… ou Ilet Pigeon… ou Réserve Cousteau… Les grands-parents sont tout confondus! En fait, c’est tous le même endroit, noms différents. Vers le centre de la Guadeloupe, côté sous le vent. On s’y arrête pour sa plongée magnifique (Réserve Cousteau, on s’entend)rempli d’une quantité incroyable de beaux poissons dont le préféré de Catherine, le baliste noir, tout noir avec une bande bleu phosphorescente, le seul endroit où on l’ait aperçu.

Vue sur l’eau, eau incroyablement claire, et couché de soleil époustouflant.

Reserve Cousteau (7)Reserve Cousteau (9)Malendure (3)Malendure (4)

Vue sous l’eau. On n’arrive vraiment pas à témoigner de la multitude de poissons qu’on y trouve. Nos photos sont vraiment nulles comparativement au vrai.

Plonge Cousteau (2)Plonge Cousteau (3)Plonge Cousteau (7)Plonge Cousteau (1)Plonge Cousteau (4)

Oups, et les pancakes du matin! Pas de rapport avec la plongée, mais miam que c’était bon!

Malendure (6)

Malendure, c’est aussi sa plage. Pas mal du tout avec ses quelques lolos, ces restos tout simples, ses quelques boutiques et son sable noir, on y passe un agréable moment. Papi tente même le coup pour un tour de « wake-paddleboard » après avoir gagné au Roi du Paddle! C’est qu’il est bon le papi!

Malendure (36)Malendure (44)Malendure (43)Malendure (1)Malendure (38)Malendure (12)Malendure (45)Malendure (49)Malendure (34)Malendure (29)Malendure (10)

Puis Deshaies, notre dernier arrêt. Nous y entrons avec une certaine appréhension après notre mauvaise expérience de l’an dernier et ces vents terribles, mais non, tout est calme cette fois-ci. On se prend en fin de compte une des nouvelles boules gratuites pour le mouillage. Tout tient bien, c’est parfait! Prêts pour une petite ballade!

Deshaies (5)Deshaies (18)Deshaies (21)Deshaies (3)Deshaies (6)

On trouve cette drôle d’affiche qui attire notre attention… Prêts pour une p’tite Kékette les mecs?!

Deshaies (53)Deshaies (54)Deshaies (55)Deshaies (64)Deshaies (51)

Et tout compte fait, pourquoi pas y manger! Poisson grillé et colombo de poulet de Chez Madras! Poulettes incluses!

Deshaies (70)Deshaies (62)Deshaies (59)

Nous comptions initialement nous rendre à la belle plage de Grande-Anse en suivant la route à pied, on change d’avis et optons finalement pour simplement flâner dans Deshaies, trainer d’une boutique à l’autre et s’offrir un festin dans un de ses jolis restos. Un peu de repos après ces deux semaines de tourisme intense, ça fait grand bien à tous!

Deshaies (11)Deshaies (7)Deshaies (12)

Voyez Grand-Mère fantôme à côté de Léa l’angélique!

Deshaies (14)Deshaies (16)

Notre meilleur repas dans un décor superbe. Merci beaucoup papi pour ce souper de Noël! Tout le monde a eu Beaucoup de plaisir…

Deshaies (27)Deshaies (28)Deshaies (34)Deshaies (32)Deshaies (42)Deshaies (41)Deshaies (48)Deshaies (47)Deshaies (46)Deshaies (45)

Et voilà. C’est samedi. C’est l’heure pour Papi et Grand-mère de nous quitter. Au revoir! Mais surtout, à bientôt! XXXXXXX On vous aime et vous avez été de supers invités!!! …Et Papi, ne perd pas ta nouvelle habitude à essuyer la vaisselle, tu le fais si bien! 😉

Et nous, nous voilà prêts pour de nouvelles îles-aventures!!! ALOHA ANTIGUA!!! En route demain!!

Les Saintes, notre plus beau séjour Dec 18

Nous sommes aux Saintes pour la troisième fois et c’est ce troisième séjour qui nous a plu le plus. En fait, nous avons cette fois-ci adoré Les Saintes. Peut-être parce que le soleil a brillé de tous ses feux tout le long, peut-être parce que le vent était si calme, peut-être parce que pour une première fois nous n’y avons pas roulé du tout (et par le fait même dormi!). Je crois aussi que nous l’avons abordé différemment. Nous avons beaucoup profité de ses eaux d’une clarté incroyable et de ses beautés sous-marines. Nous avons senti le pouls du Bourg des Saintes, marché la campagne de Terre-de-Haut, découvert de nouvelles beautés.

Bourg des Saintes (47)Bourg des Saintes (53)Pain de sucre (14)Bourg des Saintes (43)Bourg des Saintes (8)

Le mouillage du Pain de Sucre était de toute beauté. La vue sur le magnifique rocher qui lui vaut son nom, sur l’Ilet à Cabrit, sur Terre-de-Bas… Admirer passer les jolis voiliers…

Pain de sucre (4)Pain de sucre (21)Pain de sucre (19)Pain de sucre (15)

Les eaux sont ici aussi claires qu’à Cabrit ou Terre-de-Bas. Nous plongeons sous le Pain de Sucre où les fonds sont de gros rochers sans beaucoup de corail toutefois, mais sous les falaises adjacentes à la petite plage de l’hotel, les fonds sont beaucoup plus riches et on y trouve de nombreux coraux et poissons. Nous parviendrons à une petite pêche de deux langoustes et un immense poisson lion. Pas facile à débusquer ces dames langoustes!

GOPR0164GOPR0169GOPR0156GOPR0155GOPR0170

Poisson lion et langoustes

GOPR0191Pain de sucre (13)Pain de sucre (11)

Le Bourg des Saintes… C’est le village principal de Terre-de-Haut. Il s’agit de le parcourir au bon moment pour l’adorer… À midi, le soleil plombe et toutes les portes sont closes. On cuit littéralement dans ses petites rues dardées de soleil. C’est le mauvais moment pour aborder l’île. Les superettes sont fermées et n’ouvre qu’à 15h ou 16h, les guichets pour retirer des Euros sont hors fonction pour cause de bris sur la Guadeloupe, les portes des boutiques sont fermées, les restos trop chers, le pain ne sera disponible qu’à 17h… La première approche aura été la mauvaise.

Bourg des Saintes (75)Bourg des Saintes (76)Bourg des Saintes (2)Bourg des Saintes (10)Bourg des Saintes (6)

Nous nous y reprenons différemment le lendemain matin. Dès 7h00, nous sommes au marché de poisson pour l’arrivée des pêcheurs. À 9h00, ce sont les légumes frais qui arrivent sur le petit marché de la plage des pêcheurs. Les superettes sont toutes ouvertes pour le lait et les œufs et nous parcourons les jolies rues fraiches au petit matin à visiter les boutiques. Ce que c’est bien ainsi! Tous les gens sont dans la rue, ça discute, ça s’active. Les vendeuses de « tourments d’amour » et de feuilletés sont à leur poste, ces délicieuses tartelettes à la goyave, passion, coco ou ananas. Voilà le charme et les beautés du Bourg des Saintes.

Bourg des Saintes (35)Bourg des Saintes (41)Bourg des Saintes (33)Bourg des Saintes (45)Bourg des Saintes (37)Bourg des Saintes (5)Bourg des Saintes (43)Bourg des Saintes (48)Bourg des Saintes (27)Bourg des Saintes (26)Bourg des Saintes (29)

Le charme se poursuit en après-midi alors que nous quittons le Bourg pour une ballade jusqu’à la plage de Pompierre. Nous nous croyons en pleine visite agricole! Aux côtés des belles maisons, les chèvres paissent sur un terrain vague, les boucs bombent le torses, les vaches broutent, les coqs courent les poulettes…

Pompierre (4)Pompierre (7)Pompierre (8)Pompierre (14)Pompierre (12)Pompierre (9)

Toute la basse-court se regroupe sur cette montagne, les chèvres affluent à notre vue pour recevoir quelques brins d’herbe fraiche! On s’amuse beaucoup car il y a toujours d’autres bêtes toujours plus drôles et c’est surtout si incongrue de les voire toutes aux côtés de ces belles maisons, un mélange d’urbanité mêlé aux traditions.

Pompierre (33)Pompierre (10)Pompierre (5)

Nous arrivons à la plage de Pompierre, avec sa grande cocoterais et ses petits îlots qui referment la baie. À s’y baigner, on se dit que c’est sans doute du fait que rien ne vient troubler la nature qui rende l’endroit si agréable. Aucun voilier n’y mouille, c’est interdit, pas de kayak, pas de planche, que quelques baigneurs dans cette belle baie lumineuse. Et l’eau est si chaude, encore plus que l’air qui ne donne pourtant pas sa place!

Pompierre (16)Pompierre (19)Pompierre (30)Pompierre (27)

De retour vers le Bourg, il est 15h, nous souhaitons nous arrêter au petit lolo croisé en route pour un rafraichissement. Mais c’est fermé! Tout à côté de la plage, mais ils ferment, nous n’avons décidément pas le même sens des affaires! Ça ira donc au Bourg, et ce sera pour le mieux car, quelle vue nous avons!

Bourg des Saintes (58)Bourg des Saintes (61)Bourg des Saintes (53)Bourg des Saintes (55)Bourg des Saintes (62)Bourg des Saintes (67)

Voilà, nous quittons Les Saintes heureux de ce séjour!

Bourg des Saintes (60)Bourg des Saintes (73)Bourg des Saintes (71)

Terre de Bas, quel délice! Dec 17

Au moment de quitter Pointe-à-Pitre, nous sommes prêts à reprendre le large. Cette ville est fascinante, mais s’en est assez, nous avons envie de calme et de mouillages paisibles après toutes ces journées visiter du matin au soir.

Notre dernière journée à Pointe-à-Pitre, ballade autour de la Darse et du marché d’artisanat pour de jolis souvenirs.

Pointe a Pitre (40)Pointe a Pitre (63)Pointe a Pitre (69)Pointe a Pitre (70)Pointe a Pitre (32)Pointe a Pitre (66)

Après une nuit à l’Ilet à Cochons, nous nous rendons à l’Ilet Gosier. L’Ilet Gosier et son joli phare rouge qui surplombe une toute petite île de plage et de palmiers. C’est très mignon pour une île si près de la ville! C’est très bien. Le mouillage n’est pas trop achalandé et on parvient à s’avancer assez loin dans le mouillage si bien que Oséo est bien protégé de la petite vague qui fait valser les bateaux derrières.

Entrainement du Dragon, l’hélicoptaire du CROSSAG en route vers Gosier, et école en navigation!

Gosier (2)Gosier (5)Gosier (3)Gosier (7)Gosier (27)

Un endroit populaire! Des bateaux taxis amènent locaux et touristes pour profiter de sa jolie plage ou du snack tout simple mais qui sent délicieusement bon! Et l’îlet se vante de son « parcours sous-marin » Ouuuhhhhh! Quel truc médiocre!! On l’a fait et on traverse d’abord un herbier d’oursin mort pour atteindre les coraux, tous bien bien morts! Un minuscule bloc rectangulaire de mort sans aucun poisson. On ne s’est donc pas rendu à la troisième station qui devait être les poissons, nous aurons mille fois mieux aux Saintes!

Gosier (15)Gosier (18)Gosier (19)Gosier (24)Gosier (20)Gosier (13)Gosier (23)Gosier (31)

Gosier est très populaire des nageurs. Des clubs déparquent matin et soir pour nager autour de nous! On se fait réveiller à 6h00 par de joyeux éclats de voix des nageurs qui s’emblent beaucoup s’amuser! Et après la nage, c’est l’aquagym! Mais pauvre eux, l’endroit est envahit de sargasses, ces algues dérivantes! Disons que ça gratte un peu le dos…

Gosier (32)Gosier (26)Gosier (25)

Nous sommes heureux d’enfin reprendre la mer au mercredi pour naviguer 20 miles vers Les Saintes. Trop peu de vent, c’est le problème des dernières semaines. Quel contraste avec notre descente des Antilles vers le Sud! Oséo se traine vent arrière et malgré le peu de vague, Grand-mère sourit de plus en plus jaune… puis vert. Elle finit le ballade bien à plat sur le dos, et papi adpotera la même position. Nous terminerons donc la traversée à quatre, Ronald et Catherine, à jaser, les enfants bien tranquille à apprécier la petite nav!

Sainte - Cabrit (7)Sainte - Cabrit (2)Sainte - Cabrit (4)Sainte - Cabrit (5)Sainte - Cabrit (6)

Mais vous avez bien fait ça les grands-parents! Nous passerons la première nuit aux Saintes à l’Ilet à Cabrit. Robinson Canoe n’y est plus, plus de poterie alors. Il a été relocalisé à nouveau sur son ancienne terre de Terre de Bas, avec les éoliennes. Mais nous, nous profitons plutôt des fonds marins. L’eau est tellement claire aux Saintes! On voit le fond sous Oséo dans ses 50 pieds d’eau! Et tout au bord de Cabrit n’est que rochers garnit de poissons flutes, corail, oursins, poissons anges, big eyes… Peut-être pas le plus exceptionnel, mais la clarté de l’eau rend le tableau sublime!

Saintes - Terre de bas (9)Sainte - Cabrit (10)Sainte - Cabrit (19)Sainte - Cabrit (13)

Grand voilier qui quitte sous toute ses voiles au crépuscule, qu’il est beau…

Sainte - Cabrit (14)Sainte - Cabrit (16)

Nous nous déplaçons ensuite à Terre de Bas, la plus grande île des Saintes, la moins visitée, la plus authentique, elle est magnifique. Nous y étions allés la dernière fois pour quelques heures, en dinghy. Pas très bonne idée la traversée en dinghy depuis Cabrit, c’était long et bumpy! Cette fois-ci nous nous y rendons plutôt avec Oséo, dans la baie bien protégée de Anse Fideling. Sous un vent arrière dans le génois, n’est-ce pas le paradis?

Saintes - Terre de bas (2)Saintes - Terre de bas (3)Saintes - Terre de bas (6)Saintes - Terre de bas (4)Saintes - Terre de bas (5)

Et je dis oui, voilà le paradis. J’adore cette île… J’adore notre baie avec tout à côté du bateau des récifs remplis de santé, de gorgones, ces coraux en forme d’éventail, des cerveaux, des éponges tubulaires et tous les poissons qui les habitent. Les récifs sont au pied d’une parois abrupte et le fond marin est fait de montées et de descentes, d’immenses blocs de pierre qui offrent l’abri parfait aux murènes, aux flutes aux groupers et tous les autres. Nous cherchons bien quelques langoustes, mais le paradis les langoustes est ailleurs! Malgré tout, nous nous pêchons 4 petites langoustes pour notre repas de Noël! Et Léa trouvera sa première langouste, bravo ma belle! Et elle était très bien cachée sous une pierre profonde! Malheureusement, la Go-pro était vide de batterie, pas de photo de cette belle plongée…

Saintes - Terre de bas (134)Saintes - Terre de bas (131)Saintes - Terre de bas (89)Saintes - Terre de bas (107)Saintes - Terre de bas (130)Saintes - Terre de bas (123)

À terre, c’est encore mieux. Terre de Bas, c’est une île village, le plus tranquille des villages. Les plus chaleureux des villageois. On parcourt ses petites rues propres les yeux heureux d’aller d’une petite maison à une autre, toutes plus jolie et agréable les unes que les autres. Les fleurs bordent les jardins, des héliconias, des arbres du voyageur, des hibiscus, des crotons multicolores aux feuilles entortillées ou picotées… On s’y sent si bien…

Saintes - Terre de bas (40)Saintes - Terre de bas (67)Saintes - Terre de bas (38)Saintes - Terre de bas (37)Saintes - Terre de bas (117)Saintes - Terre de bas (116)Saintes - Terre de bas (121)Saintes - Terre de bas (112)Saintes - Terre de bas (115)Saintes - Terre de bas (78)De Paz (31)

L’attrait ici, c’est d’y être, tout simplement. S’y promener, au rythme du jour, au rythme de l’île. Des sentiers de randonnées sont aussi accessibles. Nous nous contenterons de l’ancienne poterie. On y fabriquait des pots à mélasse et des « pains de sucre ». Nous apprenons enfin d’où vient ce nom de « pain de sucre » qui est souvent donné aux gros cailloux “île-falaise”. Il y en a un Aux Saintes, le fameux Pain de sucre. C’est en fait une jarre de terre cuite qu’on emplissait de sucre qui, une fois durci, donnait un « pain de sucre », un pain de sucre cristallisé.

Le site, avec les ruines des vielles installations de l’ancienne poterie, est à demi envahi par la nature. Ça confère à l’endroit un romantisme…

Saintes - Terre de bas (105)Saintes - Terre de bas (104)Saintes - Terre de bas (103)Saintes - Terre de bas (102)Saintes - Terre de bas (96)

Parmi nos « to do » à faire à Terre de Bas, nous voulions se rendre à La Belle Étoile. Nous y avions lu que le menu était exquis, les prix pas cher du tout et nous étions passé la dernière fois, mais étions trop tard, nous n’avions pu y manger. Cette fois-ci, nous ne manquons pas l’heure du diner (déjeuner!)!

Nous partons avec Train Train! Mais dans notre jolie baie de Anse Fideling, il n’y a pas de dinghy dock! Il y a seulement une jolie plage de sable deux couleurs : brun et noir, c’est vraiment très très beau! Pourquoi tous ces points d’exclamation à toutes mes phrases? C’est qu’on s’est bien amusé à aller à terre! Nous ne voulions pas beacher Train Train sur la mini plagette entourée de gros cailloux. Alors nous mettons l’ancre comme toutes les chaloupes de pêche et, tout le monde saute à l’eau!

Saintes - Terre de bas (15)Saintes - Terre de bas (17)Saintes - Terre de bas (18)Saintes - Terre de bas (19)Saintes - Terre de bas (86)Saintes - Terre de bas (21)

Vêtements légers dans le sac étanche, gougounes dans les mains, on patauge jusqu’au bord! Quelle agréable manière d’aller à terre! Et pour revenir, pour éviter à Grand-mère une difficile remontée dans Train Train, c’est Léa qui lui fait le trajet sur Paddleboard!

Saintes - Terre de bas (24)Saintes - Terre de bas (124)Saintes - Terre de bas (125)

À terre, la dame de la maison du bout de la rue nous indique la bonne direction pour se rendre au village. On la remercie et lui dit que nous allons à la plage, au petit restaurant. « Oh, la plage, elle a bien mauvaise mine… », qu’elle nous dit. Pourtant, elle était jolie la dernière fois? On traverse le village et, sur le haut de la côte, nous voyons la plage, celle de Grande Anse. Elle est PLEINE de sargasse!!!! Mais pleine!!!! Oh la la!! Pauvre plage, on peut bien oublier la baignade, il faudrait escalader ces montagnes d’algues et ensuite, se faire rouler dans les rouleaux d’algues. Beurk! C’est bien triste pour la vue, mais c’est encore pire pour les pêcheurs. Les filets se remplissent de ces algues, prenant la place des poissons. Et c’est lourd à remonter ensuite. Nous aussi, on oublie bien la pêche ces temps-ci, nos lignes sont à chaque instant prises dans une algue… C’est un phénomène qui va et qui vient selon ce que notre restaurateur préféré nous a dit. Il y en a eu il y a trois ans et parfois il n’y en a pas…

Ballade jusqu’à la plage. Attention Juju!

Saintes - Terre de bas (27)Saintes - Terre de bas (28)Saintes - Terre de bas (30)Saintes - Terre de bas (49)Saintes - Terre de bas (50)Saintes - Terre de bas (47)Saintes - Terre de bas (48)

Nous mangeons à La Belle Étoile, et c’est DÉLICIEUX! Accras de morue en entrée, de loin les meilleurs que nous ayons mangé, bien rempli de poisson et bien épicé. Nous en commanderons pour le soir à emporter et pour notre soixantaine d’accras, il ne nous en coûtera que 10 Euros! Le reste du repas est tout aussi exquis : fricassée de lambi, poisson grillé, poulet sauce coco, un délice!

Saintes - Terre de bas (59)Saintes - Terre de bas (60)Saintes - Terre de bas (62)Saintes - Terre de bas (55)Saintes - Terre de bas (51)Saintes - Terre de bas (57)

Nous repassons par la petite maison de notre artisan du bois où nous avions acheté notre joli poisson peint la dernière fois. Nous discutons et repartons avec de nombreux autres poissons de toutes tailles! Ils sont si joli, fait main et pas cher du tout.

Saintes - Terre de bas (70)Saintes - Terre de bas (71)Saintes - Terre de bas (72)

Et il ne faut surtout pas manquer l’arrêt au parc à la conche géante qui s’est inscrit dans nos anales!

Saintes - Terre de bas (81)Saintes - Terre de bas (83)Saintes - Terre de bas (85)

Les enfants retrouvent leurs jeux d’enfants et s’exercent aux barres à s’en faire des ampoules. Ils s’activent tellement que Julien s’en brûle les yeux de sueur! (Clin d’œil aux collègues de travail de Papi!)

Puis en ce samedi 13 décembre, nous sortons à nouveau les bulles pour célébrer la première semaine à bord de notre belle visite, mais surtout, notre premier Noël de l’année! Les enfants l’attendaient avec impatience cette journée! C’est le temps de s’échanger les cadeaux : Catherine récolte sept nouveaux maillots (j’en connais quelques unes qui seront envieuses!), Ronald en aura deux nouveaux, tout comme Léa et Julien, Grand-mère a sa boule des tropiques, Papi son porte-gobelet à l’effigie des tortues… et les enfants, joie suprême à la vue de leur nouveau légo! Et en prime, cadeaux du Canada de mon-noncle, ma-tante, cousins et consines Roy, un super kit à fabriquer des bracelets! Nous pourrons varier notre production des bracelets d’amitier! Merci tout le monde!!

Le soleil brille pour le Noël du 13 décembre!

Saintes - Terre de bas (133)Saintes - Terre de bas (126)Saintes - Terre de bas (128)Saintes - Terre de bas (127)Saintes - Terre de bas (129)

Enfin le temps des cadeaux!

Saintes - Terre de bas (135)Saintes - Terre de bas (138)Saintes - Terre de bas (146)Saintes - Terre de bas (143)Saintes - Terre de bas (137)Saintes - Terre de bas (145)

Les lego sont faits, on s’amuse aux bracelets!

Saintes - Terre de bas (148)

Alors Terre de Bas, c’est pour nous un délice. Nous lui décernons avec plaisir notre sceau d’excellence :

Terre de Bas - Saintes

Belle Guadeloupe, toujours aussi invitante… Dec 10

Ah la Guadeloupe! Encore une fois, la belle île en forme de papillon, la montagneuse, la séduisante Guadeloupe, nous interpelle et nous captive, on l’adore. Divisée en deux comme les deux ailes du papillon, le côté ouest est tout en montagnes et en forêts tropicales, on y cultive la banane et la végétation est aussi riche que son décor. Alors que l’aile Est est plate telle Marie-la-Galette sa voisine, verte et calcaire, couverte des cultures de canne à sucre qui alimentent les nombreuses rhumeries de l’île. Lors de notre premier passage, nous en disions que « Notre cœur bat pour la Guadeloupe », et bien c’est toujours le cas. Voici une de nos îles favorites des Antilles. Et cette fois-ci, nous sommes heureux de la partager avec les parents de Catherine pour deux semaines!

Les voici qui arrivent!! Champagne…gnette!! Ancré dans la Darse de Pointe-à-Pitre, nous sommes aux premières loges pour l’arrivée des bateaux de croisière, les spectacles à la Place de la Victoire et l’animation du marché. Petit déjeuner au beurre d’érable et fromage en crotte en sus, miam!!!

Pointe a Pitre (38)Pointe a Pitre (41)Pointe a Pitre (50)Pointe a Pitre (33)Pointe a Pitre (56)Pointe a Pitre (59)Pointe a Pitre (60)Pointe a Pitre (54)Pointe a Pitre (48)

C’est sous un soleil magnifique que nous débutons l’exploration de Basse Terre, l’aile montagneuse. Notre premier arrêt sera La Grivelière, seule caféière traditionnelle de la Caraïbe encore en activité. Nichée à flan de montagne, la seule route pour s’y rendre vaut le déplacement! Et le site est splendide! Le café pousse ici au cœur d’un jardin créole. Ainsi, les caféiers sont disséminés sous des cacaoyers, des figuiers pays, des bananiers, la vanille…

Griveliere Cafe (36)Griveliere Cafe (31)Griveliere Cafe (32)Griveliere Cafe (25)Griveliere Cafe (27)Griveliere Cafe (24)Griveliere Cafe (33)

Sophie, notre guide, nous parle de l’exploitation, des plantes, de l’histoire du site. Les petits sentiers nous mènent d’un arbre à l’autre en passant par le jardin médicinal.

Griveliere Cafe (34)Griveliere Cafe (26)

L’exploitation date du 18e siècle et les bâtiments sont magnifiquement restaurés. On y retrouve la bonifierie, le hangar à café avec sa décériseuse et ses pilons, le boucan à tiroir où sèche le café, la maison du maître et le quartier des esclaves.

Griveliere Cafe (77)Griveliere Cafe (46)Griveliere Cafe (37)Griveliere Cafe (57)Griveliere Cafe (60)Griveliere Cafe (76)Griveliere Cafe (43)Griveliere Cafe (45)Griveliere Cafe (59)Griveliere Cafe (53)

La visite se termine avec la visite de la maison du maître et une dégustation : café ou cacao fait maison. Mmmmm! Quelle magnifique visite, de loin parmi les plus belles que nous ayons faites!

Griveliere Cafe (65)Griveliere Cafe (67)Griveliere Cafe (70)Griveliere Cafe (63)Griveliere Cafe (68)Griveliere Cafe (78)

Nous rebroussons chemin dans la route sinueuse sous les lianes et les mousses tropicales et remontons la route sous le vent pour un arrêt pique-nique près de Bouillante.

Pique nique (3)Pique nique (1)

Les enfants sont ensuite heureux de s’engager sur la Route de la Traversée en direction du Parc zoologique et botanique des Mamelles. Un zoo sous les grands arbres de la forêt tropicale, les animaux sont bien, au frais dans la montagne. Grand-mère adore les fleurs, les animaux, le cadre tropical…

Zoo Parc des Mamelles (17)Zoo Parc des Mamelles (2)Zoo Parc des Mamelles (5)Griveliere Cafe (21)Zoo Parc des Mamelles (8)Zoo Parc des Mamelles (10)

Les enfants aiment l’insectarium, les passerelles à 20 mètres dans la canopée et la Kaz’à Tarzan!

Zoo Parc des Mamelles (15)Zoo Parc des Mamelles (19)Zoo Parc des Mamelles (28)Zoo Parc des Mamelles (27)Zoo Parc des Mamelles (11)

Ahhh… La belle Cascade aux Écrevisses! N’est-ce pas le rêve de faire trempette dans une cascade dans un tel décor? Allez Papi et Grand-mère! Youuu, l’eau est fraiche!!!

Cascade aux ecrevisses (5)Cascade aux ecrevisses (6)

Jour deux : c’est maintenant Grande Terre qu’on visite, l’autre côté! Après les montagnes, les plaines agricoles. On s’attendait à plus… moche disons. Mais non, c’est tout aussi beau! Bien différent, mais les longs décors verts de canne et de bananes séduisent l’œil, la végétation est toujours riche et belle.

Distillerie Damoiseau (35)Griveliere Cafe (10)Griveliere Cafe (11)Grande Terre (5)Grande Terre (1)

On s’arrête à Morne-À-l’Eau pour y voir son surprenant cimetière carrelé de blanc et de noir, un cimetière aux dimensions d’une petite ville avec ses bâtiments funéraires aux aspects de maisonnettes. Étonnant!

Morne a l eau (2)Morne a l eau (6)Morne a l eau (4)Morne a l eau (5)Morne a l eau (3)

Puis direction le Moule, tout à l’Est de l’île, pour faire découvrir le rhum aux grand-parents! Au menu, visite à la Distillerie Damoiseau. Pas comparable à De Paz en Martinique, mais la visite est belle, le site est joli et on y trouve un moulin à vent que l’on peut visiter, le seul parait-il. « Et une tit’shot de rhum pou’papi!! »

Distillerie Damoiseau (2)Distillerie Damoiseau (9)Distillerie Damoiseau (32)Distillerie Damoiseau (31)Distillerie Damoiseau (29)Distillerie Damoiseau (28)

On traverse les plantations de cannes à sucre pour atteindre les points de vue de la Porte d’Enfer et de la Pointe de la Grande Vigie, tout au Nord. L’eau pénètre un petit lagon calme aux eaux claires dans le Lagon de la Porte d’Enfer et au bout se trouve le Trou de Madame Coco, une caverne où serait apparue une femme marchant sur l’eau… Ouuhhhh!! Le site a été repris pour le vaudou, mais nous, on s’y rend pour la ballade et le coup d’œil est saisissant. L’eau s’engouffre dans la caverne dans un bouillonnement à faire perdre la tête.

Porte dEnfer Trou Mme Coco (4)Porte dEnfer Trou Mme Coco (15)Porte dEnfer Trou Mme Coco (19)Porte dEnfer Trou Mme Coco (20)Porte dEnfer Trou Mme Coco (23)

Trou Madame Coco, grotte profonde dans la falaise de calcaire…

Porte dEnfer Trou Mme Coco (30)Porte dEnfer Trou Mme Coco (35)Porte dEnfer Trou Mme Coco (29)Porte dEnfer Trou Mme Coco (39)Porte dEnfer Trou Mme Coco (32)Porte dEnfer Trou Mme Coco (33)

La Pointe de la Grande Vigie, tout au Nord.

Pointe Grande Vigie (4)Pointe Grande Vigie (5)Pointe Grande Vigie (8)Pointe Grande Vigie (9)Pointe Grande Vigie (10)

Quels paysages grandioses… Nous ne regrettons pas du tout ces longues journées de voitures qui nous aurons permis d’en découvrir tellement! Nous terminons cette longue journée à l’Anse Souffleur, dans le Grand-Cul-de-Sac-Marin. Le turquoise n’est pas au rendez-vous car le soleil joue à cache-cache, mais se laisser flotter tout doucement fait grand bien!

Anse Souffleur (3)Anse Souffleur (8)Anse Souffleur (5)

Fatigués de toutes ces visites, nous sommes heureux de rendre la voiture!

Vu sur Pointe à Pitre depuis notre mouillage calme de l’Ilet à Cochons.

Pointe a Pitre (27)Pointe a Pitre (24)Pointe a Pitre (25)Pointe a Pitre (28)

Marie-Galante et Petite Terre Dec 03

Nous étions à Marie-Galante, en Guadeloupe. Après ces trois dernières journées à naviguer, du Marin à St-Pierre, de St-Pierre en Dominique et de la Dominique en Guadeloupe, nous étions dû pour prendre du repos, routine, école et compagnie. Marie-Galante nous paraissait le choix parfait.

Marie-Galante (34)Marie-Galante (40)Marie-Galante (2)Marie-Galante (4)

Nous faisions donc l’école au matin du dimanche. Ayant terminé la Martinique, les enfants devaient rédiger un texte intitulé « Bienvenue en Martinique » pour leur Carnet de bord. L’exigence était de construite un texte promotionnel en trois sections : une première section de présentation globale de la Martinique, une deuxième touchant des aspects de sa géographique, et la troisième sur ses attraits, soit ce que eux avaient le plus aimé. Les enfants aiment toujours faire leur Carnet de bord. Ça se veut pour eux leur livre de voyage, leur expression personnelle de leur voyage. Mais ils aiment souvent moins la rédaction et encore moins la mise au propre! Mais ce dimanche matin, ils entreprennent avec beaucoup d’enthousiasme leur mission!

Ils y travaillent toute la matinée et terminent le brouillon puis la correction. Alors en après-midi, nous leur suggérons une petite tournée à la plage, histoire de changer d’air, de bouger un peu et de s’amuser. Et bien vous savez ce qu’ils nous répondent??? « Nonnnn, on veut rester pour faire l’école! ».

Auriez-vous un jour cru entendre vos enfants choisir l’école à la plage???

Marie-Galante (14)

Alors les enfants ont poursuivi leur Carnet de bord de la Martinique TOUT l’après-midi! Dans la bonne humeur et le rire! Bien sûr, ils en étaient au plus plaisant : décorer! Et voilà le résultat!

Bienvenue en Martinique!

Marie-Galante (16)Marie-Galante (19)

Notre Marie-Galante aura été une escale bien tranquille. Nous y étions pour se reposer, et où de mieux que cette île paisible pour cette fin. La baie a été calme et accueillante. Seule une régate autour de nous pour nous divertir depuis le bateau.

Marie-Galante (3)Marie-Galante (9)Marie-Galante (11)

Catherine et Ronald profitent des après-midi pour nager aux alentours et explorer les fonds sous-marins. Ils ne sont pas fantastiques, mais nous sommes à la recherche de repas!  Ce sera six petites langoustes le dimanche accompagnées deux poissons lions, et six poissons lions le lundi, accompagnés de deux langoustes! Le poisson lion apprêté en ceviche, la langouste grillée, nous avons bien mangé!

Marie-Galante (33)Marie-Galante (37)

Une seule petite tournée au village de St-Louis pour acheter du pain et une pastèque bien fraiche de Marie-Galante!

Marie-Galante (2)Marie-Galante (27)Marie-Galante (5)Marie-Galante (26)Marie-Galante (25)

Il nous reste encore quelques jours avant l’arrivée de notre visite. Après l’écoute de la météo du CROSSAG sur la VHF, on découvre un petit vent d’Est pour la journée. On pourrait peut-être atteindre les îles de la Petite Terre? Nous n’espérions plus s’y rendre, elles sont complètement à l’Est de la Guadeloupe, une route contre les alizés, mais là ça pourrait être possible! Go, on range le bateau et dirigeons l’étrave vers le Nord-Est, cap 042! Le vent est trop faible pour faire une vitesse amusante, mais on s’y rend!

Petite Terre (50)

Deux îles à ras de l’eau, classée réserve naturelle. Arrivée face à la passe d’entrée, le cœur se resserre car il faut passer dans un petit passage étroit non balisé entre deux récifs où les vagues déferlent de chaque côté. Nous ne sommes pas certains que ça ne déferle pas dans la passe aussi… Nous suivons donc scrupuleusement nos coordonnés GPS et on entre. Ouf!

Petite Terre (1)Petite Terre (2)

Les guides comparent Petite Terre aux Tobago Cays des Grenadines. On y voit bien une ressemblance : deux îles comme Petit Bateau et Petit Rameau entre lesquelles on mouille, des îles arides remplies d’Iguanes! Mais nous préférons les Tobago. C’est joli ici, mais pas le paradis. L’île devient cependant grandement plus belle passé 16h00. Soudainement, une impression de calme nous envahi lorsqu’on entend finalement les petits sucriers, ces petits oiseaux de l’île, chanter… C’est que l’île vient de se vider de ses dizaines de dizaines de touristes venus y passer la journée en bateau d’excursion.

Petite Terre (4)Petite Terre (30)Remarquez les iguanes!Petite Terre (38)Petite Terre (40)

Un sentier avec panneaux explicatifs parcourt la pointe Est de l’île. Une île calcaire, aride,  rempli d’agaves, ces aloes géantes qui produisent une fleur unique pouvant atteindre 11 mètres de hauteur pour ensuite mourir.

Petite Terre (28)Petite Terre (26)Petite Terre (10)Petite Terre (24)

Et les iguanes qui se font dorer sur les arbustes!

Petite Terre (15)Petite Terre (14)

Nous repartons mercredi matin, la passe est belle, on en profite! On repart en vent arrière et on se traine (mais la mer est si belle!) car le vent est exceptionnellement calme ces jours-ci. On a rarement vu ça. Ah et, devinez qui vient nous voir??? De magnifiques dauphins, de grands gris, pas du tout les mêmes que ceux de Martinique, les tout-petits agiles. Ceux-ci sont grands et gracieux. En plus, des tortues sur notre route, et hier, c’était des baleines! On est chanceux et privilégié!

Pointe a Pitre (4)Pointe a Pitre (5)dauphinsDauphins1

Bon, un vidéo de dauphins… même après 1 an et demi, nous sommes toujours aussi heureux! Vidéo pas terrible, j’en conviens, mais l’ambiance y est!

Alors nous voilà maintenant à l’Ilet à Cochons, devant Pointe-à-Pitre. C’est vraiment très joli et nous nous sentons des Robinson-Urbains, ancrés devant une jolie île avec la grande ville de l’autre côté du chenal et le port commercial derrière!

Pointe a Pitre (12)Pointe a Pitre (11)

Ces dernières semaines, c’était la Route du Rhum, la grande courses des voiliers entre St-Malo et la Guadeloupe. Le dernier concurrent est arrivé hier, les vedettes sont toujours au port!

Pointe a Pitre (19)Pointe a Pitre (16)Pointe a Pitre (18)Pointe a Pitre (21)…Ronald et son RM!

Et maintenant, on attend… On attend papi et grand-mère qui arrivent samedi!!! Et juste pour toi papi, voici ce qui t’attend si on est bon aux Saintes :

langouste Jean-Lo

C’est notre ami Jean-Lo, le champion chasseur sous-marin!!

St-Pierre, sous l’aura de son volcan Nov 30

Il règne dans les rues de St-Pierre une atmosphère spéciale. Une ville empreinte de son passé, d’une atmosphère lumineuse du soleil sur ses murs ocres défraichis. Elle vit dans un décor majestueux des vertes vallées de canne à sucre au pied de sa majestueuse montagne Pelée, cette montagne qui, le 8 mai 1902, a craché sa fureur et tuée ses 28 000 habitants…

St-Pierre est empreinte de cette tragédie. Du jour où le volcan s’est éveillé. Pour cette raison, elle fascine. Nous n’y étions que passé la dernière fois. Cette fois-ci, nous avons exploré St-Pierre et sa région, la petite ville, son volcan, ses rhumeries et nous nous sommes laissé envoutés par son décor et le volcan.

St-Pierre (55)St-Pierre (58)

St-Pierre est tout au Nord de la Martinique. Nous nous y rendons d’abord en voiture, depuis le Marin. Ça nous permet de parcourir l’île du Sud au Nord. On découvre ainsi la plaie du trafic infernal de Fort-de-France. Des bouchons de circulation comme à Montréal, on nous avait prévenus. Mais on y fait aussi de très belles découvertes. On s’arrête d’abord à Balata pour admirer son église, une réplique en miniature (1/5) de la basilique du Sacré-Cœur de Paris.

Balata (7)Balata (1)Balata (5)Jardin du Carbet (2)Jardin du Carbet (1)

On poursuit par la Route de la Trace qui traverse la Martinique en son centre, traversant ses plus hauts Pitons et sa forêt tropicale. Malheureusement pour la Route de la Trace, nous commençons à avoir vu pas mal de forêt tropicale et de pitons, si bien qu’on est moins impressionné! Reste que le décor est encore magnifique, mais moins impressionnant que la Dominique ou encore la Guadeloupe.

Églises et villages sur la route : Morne-Rouge, Le Prêcheur et son monument commémorant la révolte des esclaves de 1848…

Morne Rouge (2)Morne Rouge (4)Morne Rouge (1)Le Precheur (6)Le Precheur (8)

Les rhumeries de la Martinique sont réputées pour être parmi les plus belles, les mieux restaurées et entretenues, les plus authentiques. Nous nous dirigeons donc vers la distillerie De Paz située au pied de la montagne Pelée. De Paz fait partie des doyennes parmi les rhumeries. Elle a été fondée en 1651 par la famille De Paz. L’éruption de la montagne Pelée de 1902 détruisit entièrement la distillerie et décima toute la famille. Le seul survivant fut Victor De Paz qui terminait alors ses études à Bordeaux et qui reconstruisit ensuite le domaine. Le site est aujourd’hui superbe. Le décor de canne à sucre, la montagne, les installations, le charme des vielles années, bref, une visite qui nous a tous charmé, tant parents que enfants.

De Paz (12)De Paz (13)De Paz (22)De Paz (9)De Paz (36)De Paz (20)De Paz (41)De Paz (4)De Paz (30)De Paz (31)

Direction ensuite Anse Couleuvre pour y pique-niquer puis se rendre à sa cascade que nous a chaudement recommandé nos copains de Grégal. Mais la pluie qui allait et venait a plutôt décidé de s’installer, si bien qu’après un pique-nique dans la voiture à l’Anse Céron, on rebrousse chemin et allons plutôt au Centre de Découverte des Sciences et de la Terre.

Pique-nique à l’Anse Céron, parée du sable noir des îles volcaniques.

Anse Ceron (3)Anse Ceron (1)Anse Ceron (4)

Le Centre de Découverte des Sciences et de la Terre, construction parasismique au pied du volcan. Le genre de visite scientifique qui fait plaisir à notre Julien!

Centre Decouverte (3)Centre Decouverte (4)Centre Decouverte (5)Centre Decouverte (7)

On apprend tout sur l’éruption de la montagne Pelée de 1902 et sur les volcans. On y voit des photos d’archive, on y regarde un film traitant à la fois de Pelée et des volcans des Antilles qui nous plait beaucoup puisque nous revoyons et comprenons mieux tous ces volcans et ces lieux que nous avons vus déjà : Dominique, Guadeloupe, St-Vincent, Montsérat avec son volcan toujours en activités qui oblige l’exclusion de toute la partie sud de l’île, sans oublier Kick’m Jenny, le volcan sous-marin de Grenade, le volcan le plus actif des petites Antilles qui devrait donner à Grenade une nouvelle île d’ici une dizaine d’années! On apprend aussi pourquoi certaines îles des Antilles sont plates comme une galette alors que d’autres sont de vrais massifs de montagnes. C’est que, bien que toutes les îles résultent d’une activité volcanique, les îles plus à l’Est telle Antigua, Barbuda, l’Est de la Guadeloupe (Grande-Terre), Marie-Galante, etc. sont beaucoup plus anciennes et le temps a totalement érodé les massifs volcaniques. Alors que les îles de l’Ouest comme la Martinique, la Dominique, Basse-Terre en Guadeloupe, Grenade, St-Kitts, Nevis, Saba, etc. sont beaucoup plus récentes.

Centre Decouverte (12)Centre Decouverte (13)

Une salle touchante est dédiée à la tragédie sous-marine qu’a également provoqué l’irruption du volcan. Tous les bateaux de la baie, à l’exception d’un seul, ont périt, brûlé et coulé, lors de la nuée ardente qui déboula, en une minute à peine, à une vitesse de 300 à 500 km/h, du cratère jusqu’à la mer. Des peintures magnifiques témoignent de la tragédie.

Centre Decouverte (9)Centre Decouverte (10)Centre Decouverte (11)

Prochain arrêt : les Jardins du Carbet. On cherche l’endroit qui devrait être juste après St-Pierre, entre celle-ci et le Carbet. Mais on ne trouve pas, qu’un jardin aux papillons et un zoo. On s’informe et on apprend que le jardin a été transformé en zoo. Bouhhh, que faire. On n’a pas le temps de se rendre à son jardin-sœur, les Jardins de Balata, créé par le même créateur. On nous dit que les jardins y sont toujours, dans son même décor romantique des ruines de l’Habitation Latouche (l’habitation sans doute la plus ancienne de la Martinique, fondée en 1643, qui fut au fils des temps sucrerie, rhumerie, fabrique de tabac, d’indigo, de manioc et de cacao. Finalement dévastée par la Pelée en 1902…), avec les animaux en plus. Je veux bien croire, mais reste qu’un jardin et un zoo, ça n’a pas la même ambiance. Toujours est-il qu’on y va. Les enfants sont super contents, maman y va un peu à reculons et papa trouve que 15 Euros par adulte, c’est bien cher pour un zoo-jardin, mais on y va!

Jardin du Carbet (4)Jardin du Carbet (6)Jardin du Carbet (32)Jardin du Carbet (25)

Les enclos des quelques animaux sont installés au cœur des ruines et des jardins. Les passerelles dénaturent l’ambiance des jardins, mais reste que la visite nous amuse ; le zoo étant tout récent, les animaux, particulièrement les singes et les ratons laveurs, sont tout excités à notre approche (Il faut dire que nous sommes les seuls visiteurs du moment!). Les singes se précipitent à notre rencontre dès notre arrivée et font toutes les singeries possibles pour attirer notre attention! Ils sont vraiment très drôles!

Jardin du Carbet (15)Jardin du Carbet (14)Jardin du Carbet (17)Jardin du Carbet (18)

Même le guépar et les pumas sont en action, ils se rivalisent d’un enclos à l’autre!

Jardin du Carbet (29)Jardin du Carbet (28)Jardin du Carbet (27)

Nous rentrons au Marin à la nuit tombée et nous levons dès 6h00 le lendemain matin pour retourner à St-Pierre, mais cette fois-ci, en bateau! La ballade est beaucoup plus agréable qu’en voiture. Pas de circulation, pas de stress, on navigue au portant jusqu’au fameux Cap Diamant (celui qui nous avait pris plus d’une heure à contourner à l’aller contre vents et courants, on le passe cette fois-ci en moins de deux!) puis on change d’amure et filons vent et courant pour nous si bien qu’on file à atteindre notre vitesse record de 9,9 nœuds !!!! Et devant les Anses d’Arlet sur notre bâbord, nous voyons un grand banc de dauphin qui semble se nourrir au loin. Ça sautille et ça frétille! On les appelle par tous les cris de dauphins de notre cru possibles et une dizaine viennent nous rejoindre et nagent autour de nous! Et pour finir, un souffle de baleine au loin. N’est-ce pas magnifique la vie sur l’eau?

Nous atteignons St-Pierrre à 14h00 et s’ancrons dans les eaux noires de son fond de sable volcanique, mais d’une clarté absolue. Des étoiles de mer parsèment le fond tout autour d’Oséo, le volcan domine.

St-Pierre (13)St-Pierre (11)

  St-Pierre à la lumière du soleil couchant…

St-Pierre (54)St-Pierre (52)St-Pierre (50)St-Pierre (56)

La vue sur St-Pierre est toujours aussi belle. Vite, nous allons à terre, nous n’avons que l’après-midi pour parcourir ses rues et voir les émouvantes ruines.

L’ancien théâtre et la prison de Cyparis, un des deux uniques survivants de l’éruption, protégé par les épais mur de son cachot.

St-Pierre (32)St-Pierre (33)St-Pierre (20)St-Pierre (29)St-Pierre (27)

L’émouvante statue d’une femme nue qui semble émerger de la pierre. Elle veut symbolyser la ville de St-Pierre, démonie au lendemain de la catastrophe, mais farouchement déterminée à se relever de ses cendres.

St-Pierre (19)St-Pierre (23)

L’église du Fort…

St-Pierre (45)St-Pierre (44)St-Pierre (46)

Et c’est un dodo tôt car le lendemain, c’est navigation jusqu’en Dominique. Il nous faut profiter de la fenêtre pour se rendre en Guadeloupe. D’abord une traversée d’une cinquantaine de miles vers la Dominique, dodo, puis on repart le lendemain pour la Guadeloupe.

Dernier regard sur notre belle Montagne et la Martinique.

Nav Dominique (1)Nav Dominique (3)

Et nous avons droit à une navigation paisible…

Nav Dominique (5)Nav Dominique (8)

Au moment où je rédige ces lignes, je suis sous le vent de la Dominique, toujours aussi belle, dans mon cockpit. Dominique que nous ne ferons que passer. Nous ne regrettons pas d’avoir quitté plus précipitamment que désiré la Martinique pour profiter de cette accalmie du temps, nous avons eu un autre canal des plus calmes à naviguer paisiblement sur une mer à peine agitée. La veille, on nous disait des vagues de 3,5 à 4,5 mètres, aïe!!!

On voit Grégal, qui nous dépasse malgré l’heure d’avance que nous avions sur eux! Et Catherine qui vous écrit de son cockpit, sous le vent de la Dominique. Photo-montage tout de bleu de mer!

Nav Dominique (17)Nav Dominique (16)Nav Dominique (20)Nav Dominique (11)Nav Dominique (14)Nav Dominique (18)

Finalement, nous jettons l’ancre dans la baie de Portsmouth en Dominique sous le seul grain de la journée. On retrouve l’ambiance rasta le temps d’une soirée, les boyboats toujours aussi sympatiques. Puis on se retrouve, avec Grégal, sur le petit bar de la plage pour un dernier verre, en l’honneur de cette superbe navigation, de cette magnifique île, et également de notre dernière soirée avec Grégal… À moins qu’on ne se recroise aux Bahamas ou en République dominicaine, on ne sait jamais! Au revoir Carole, Jean-Lo et Raphaël xxx.

Dominique (9)Dominique (10)Dominique (13)Dominique (4)

Sud Martinique : Le Marin, Ste-Anne et La Trace des Caps Nov 25

Club Med Boucanier (187)Grande Anse des Salines (74)Club Med Boucanier (186)

Et bien…. Je crois bien que c’est la première fois depuis que nous vivons sur notre voilier que l’on se sent un peu à l’étroit à bord. C’est qu’après nos deux chambres du Club Med où parents et enfants avaient chacun leurs espaces, avec le site si grand, la piscine, le tennis, la plage, les activités en rafales, les repas où chacun mange tout ce qu’il veut, les apéros en fin de journées, les spectacles… après toute cette liberté de mouvement, se retrouver soudainement tous les quatre dans le même espace… disons que la liberté s’en trouve un tantinet restreinte! Mais bon, on se retrousse les manches et on se remet en mode voyage, on se dépêche donc à faire la grosse lessive de la semaine, on reprend le retard sur l’école, on se rend au Marin pour faire les courses, on planifie les jours à venir car on doit se rendre en Guadeloupe pour le 6 décembre (les parents de Catherine nous y rejoignent!). Allez, hop hop hop!!! Bouger, quel remède efficace contre les blues passagers!

Si bien que demain, nous partons explorer la Martinique en voiture, après-demain, on reprend la route pour profiter de la météo qui semble vouloir s’adoucir car, il semblerait que le répit des alizés est terminé, présentement, ça souffle sur les Antilles!

Mais avant de quitter notre mouillage de Ste-Anne, voici le récit de notre passage dans le Sud de la Martinique : Ste-Anne, le Marin et la pointe Sud de l’île.

Sitôt arrivée en Martinique : Wahoooo, en route vers le Marin avec Train Train, là où des milliers de voiliers y mouillent! C’est ici qu’on y fait nos douanes.

Marin Ste-Anne (3)Marin Ste-Anne (5)Marin Ste-Anne (4)

Mais le retour en Martinique, c’est aussi le retour en France et, qui dit France, dit fromages, vins, baguettes, pâtisseries… Mmmmmm, que de délices et que c’est trop bien de retrouver les soupers baguettes et fromages si facile à préparer!

Marin Ste-Anne (11)Ste-Anne (1)Marin Ste-Anne (8)

Nous adorons le petit village de Ste-Anne. Tout y est, les petites boutiques, le bon pain frais, les petites superettes… Nous trouvons ici parmi le plus bel artisanat des Antilles. Le mouillage est toujours parfaitement plats, même quand ça souffle, la vue est magnifique sur la longue plage de la pointe du Marin, l’eau est claire et on peut se rendre au Marin ou à de nombreuses belles plages tout à côté à pied ou en annexe. On aime beaucoup Ste-Anne!

Ste-Anne (4)Ste-Anne (9)Ste-Anne (12)Ste-Anne (6)

Nous avons envie de découvrir de nouveaux décors. Nous partons donc en direction de la Grande Anse des Salines. Lors de notre dernier passage, nous avions tenté de s’y rendre par un sentier qui part de Ste-Anne, mais nous étions arrêtés à l’Anse Meunier, sa plage magnifique répondait en tout point à nos besoins! Mais cette fois-ci, on compte bien y aller, et plus loin encore. On s’y rend donc en dinghy, une belle balade sur la longue houle qui nous fait monter et descendre!

Grande Anse des Salines (1)Grande Anse des Salines (5)

La plage de Grande Anse des Salines est un long ruban de sable bordé de cocotiers. Des vendeuses de souvenirs et des Lolos l’animent. De là se poursuit le sentier de La Trace des Caps que nous souhaitons parcourir jusqu’à la Pointe d’Enfer sur la côte Atlantique ventée et sauvage et qui nous fera passer par des sites aux noms terrifiants comme la Savane des Pétrifications, la Table du Diable, la Pointe d’Enfer… Ouuuh!!

D’abord la Grande Anse des Salines, longue plage où il fait bon s’y baigner et grimper les cocotiers!

Grande Anse des Salines (75)Grande Anse des Salines (79)

La Trace des Caps. L’Étang des Salines est situé juste derrière la plage, avec ses mangroves et ses crabes. On la parcourt sur une passerelle de bois parcourue de panneaux explicatifs.

Grande Anse des Salines (13)Grande Anse des Salines (15)Grande Anse des Salines (17)

Après une marche sur une route bétonnée, on pénètre enfin dans les bois par un petit sentier qui nous fait traverser une forêt rempli de jolis crabes oranges, puis on arrive à la Savane des Pétrifications. Ce lieu est en fait les vestiges d’une ancienne forêt angloutie par la lave. Nous n’avons pas vu de bois brûlé, mais le site est superbe. Il se trouvait ici, il y a 22 millions d’années, un volcan qui a été entièrement érodé. Plus aucune trace du volcan, qu’un lieu sauvage, rempli de pierre volcanique, de sel et d’herbes. L’endroit est une beauté sauvage.

Grande Anse des Salines (34)Grande Anse des Salines (39)Grande Anse des Salines (36)Grande Anse des Salines (37)Grande Anse des Salines (40)Grande Anse des Salines (41)Grande Anse des Salines (46)

La côte Atlantique est belle, frappée par la mer et le vent. On y voit la Table du Diable et l’îlet Cabris.

Grande Anse des Salines (69)Grande Anse des Salines (57)Grande Anse des Salines (59)Grande Anse des Salines (48)Grande Anse des Salines (54)

… puis la Pointe d’Enfer. C’est superbe.

Grande Anse des Salines (61)Grande Anse des Salines (62)Grande Anse des Salines (60)

Le retour se fait par le même chemin. Une belle ballade qui nous a pris environ 3h sous le chaud soleil! Julien a les Crocs en compottes et le bon jus de fruit frais est bien mérité!

Grande Anse des Salines (70)Grande Anse des Salines (83)Grande Anse des Salines (12)Grande Anse des Salines (84)