Subscribe RSS

Blog Archives

La Caroline du Sud May 09

Nous adorons Charleston! Elle est tout simplement magnifique et merveilleuse, elle est notre ville favorite de toute la côte est américaine. Nous lui avions décerné un coup de coeur l’an dernier et nous le renouvelons cette année encore…

Charleston (128)Charleston (8)

Nous avons senti son attrait dès son approche à notre arrivée à la nuit tombante et, dès le lendemain matin, elle nous appelait très fort! Nous avons donc passé notre première journée à Charleston à la parcourir à nouveau de long en large, et avec grand bonheur.

Charleston (14)Charleston (17)Charleston (11)Charleston (122)Charleston (126)

Marcher, marcher et simplement admirer. Charleston est belle sous toutes ses coutures, ses maisons qui en imposent par leur beauté ancestrale, les arbres et leurs fleurs qui parfument toutes les rues de leur doux parfum, les couleurs, les portes, les ornementations, tout est plus beau dans cette ville qui nous apparait comme parfaite.

Charleston (123)Charleston (15)Charleston (32)Charleston (45)Charleston (10)Charleston (13)Charleston (124)Charleston (24)Charleston (18)

Nous avions aussi rendez-vous ici! C’est à Charleston que nous devions traverser iriginellement depuis les Bahamas et nous nous étions promis un festin chez Bubba Gumps. Des crevettes, beaucoup de crevettes! Nous adorons le Bubba Gumps de Charleston!

Charleston (34)Charleston (42)Charleston (37)Charleston (41)Charleston (38)Charleston (40)

Longue journée et mal aux pieds! Le lendemain est tout aussi chargé car nous nous dégotons des billets gratuits pour l’aquarium et le USS Yorktown! Deux belles visites qui nous font courir à nouveau la ville en tous les sens et nous permettent, en plus des poissons, de visiter un porte-avion et un sous-marin de la deuxième guerre mondiale. Impressionnant!!

Visite de l’aquarium de Charleston avec une petite section amusante sur Madagascar. Nous sommes désormais très doués pour reconnaître les différents poissons et crustacés! Savez-vous les reconnaître??? On vous en a appris quelques uns!

Charleston (108)Charleston (107)Charleston (112)Charleston (116)Charleston (115)Charleston (117)Charleston (105)Charleston (103)Charleston (100)

S’ensuit la visite de Patriots Points – Home of the USS Yorktown. Porte-avion de la deuxième guerre mondiale, sous-marin USS Clamagore, Vietnam Experience.

Charleston (51)Charleston (67)Charleston (83)Charleston (84)Charleston (82)Charleston (71)Charleston (72)Charleston (81)Charleston (74)Charleston (52)

L’expérience Vietnam est assez troublante avec les sons projetés de tirs, d’hélicos, de la guerre quoi, sorties en surround des gros hauts-parleurs.

Charleston (53)Charleston (54)Charleston (56)Charleston (64)Charleston (59)Charleston (60)

La vie de sous-marinier, ce devait être terrible! Tout est tellement étroit. Les hommes dormaient à même leur salle de travail juste au-dessus de leurs tropilles, à tour de rôle car six couchettes servaient pour 12 hommes. La chaleur, la sueur, la promiscuité, il fallait du courage.

Charleston (86)Charleston (87)Charleston (93)Charleston (89)Charleston (88)Charleston (90)

Le temps file, nous quittons Charleston. Et il y a du mauvais temps qui s’en vient. On parle de première tempête tropicale, de dépression… Le mouillage de Charleston n’est pas abrité du tout en cas de coup de vent alors on vise un mouillage un peu plus loin pour s’abriter…

C’est que notre guide Skiper Bob nous mentionnait une bonne protection des vents ici. Heuuuu, pardon???

Dewees Creek (3)Dewees Creek (10)

Des roseaux, c’est tout ce que nous avons pour nous proterger des vents!! Aussi bien dire aucune protection! Mais c’est tout ce que nous avons! Des roseaux, c’est tout ce qu’il y a pour les miles à venir! Heureusement, la tenue est excellente. C’est donc ici qu’on restera pour encaisser le coup de vent des prochains jours.

Dewees Creek (13)Dewees Creek (11)Dewees Creek (14)

… Un jour… Deux jours… La tempête a maintenant un nom, Ana, c’est la première tempête tropicale de la saison, ça commence tôt! Et nous sommes en plein sur sa trajectoire! Chanceux?! Mais bon, elle n’est pas bien terrible pour quelque chose qui aurait pu devenir un ouragan. Des vents de 25-30 noeuds, c’est ce que nous aurons, mais Oséo tient droit comme un chêne, il ne bronche pas. Le vent souffle dans les haubans, la pluie tombe dehors, mais à l’intérieur, tout est calme et bon. Qu’il est bon d’avoir confiance en son bateau.

… Jusqu’à ce qu’un petit bateau vienne s’installer dans NOTRE petite crique. C’est qu’il y en a des tonnes de petites criques pas abritées comme la nôtre, pourquoi il vient juste à côté de nous? Et c’est le modèle de bateau tant redouté : Petit-bateau-en-cablot. Le cablot, c’est de la corde plutôt que de la chaine pour tenir son ancre, et ces petits bateaux, nous les redoutons plus que tout. Ils tournent dans tous les sens, surtout dans notre petite crique qui a un bon courant. On ne bouge pas pareil et, comme nous le craignons, son ancre ne tient pas. Au matin du troisième jour, il est échoué à deux doigts de nous, dans les roseaux! Alors on sort l’annexe dans le vent pour aller le sortir de là (car lui n’a pas d’annexe). On le pousse, on le tire et, à la fin, on lui prescrit d’aller s’ancrer bien loin de nous!

Dewees Creek (6)Dewees Creek (7)

Voilà donc. Après plus de trois jours dans nos roseaux, avec un peu de pluie, de soleil, beaucoup de vent et quelques accalmies, nous devrions bouger demain. Se positionner pour être prêt à prendre la mer les 11 et 12 mai et tracer Winyah Bay–Beaufort, environ 175 miles nautiques, et ainsi récupérer notre temps perdu ici, et surtout s’éviter plusieurs jours d’Intracostal à moteur. Le vent s’annonce Sud, ce sera bon pour la voile, enfin!

Bientôt la fin… de l’école! May 08

Logo Ecole Oseo2Nous sommes vraiment sur nos derniers miles! Les derniers miles d’Oséo et aussi scolaire! Nous avons terminé de couvrir la matière à l’étude, deuxième année pour Léa, quatrième pour Julien. Nous sommes maintenant rendus à la révision, et ensuite ce sera les examens. …Et moi qui croyait que ça allait être plus simple de faire l’école une fois dans l’Intracostal, et non! Le rythme de la progression demeure encore aussi intense et la présence nécesssaire simultanée de maman, de professeur, de copilote, de navigatrice aux cartes et de miss météo finissent par me donner le tourni! Les vacances sont proches et elles seront bien appréciées du professeur également! Une tâche de moins! Mais terminer d’enseigner à mes enfants me tirera aussi bien une larme, quelle expérience enrichissante j’en aurai retirée, et, vraiment, j’ai adoré.

Copilote est terminé! Julien est content, c’est notre cahier de français! Nous avons terminé l’analyse de la phrase : Les fonctions dans la phrase (sujet, prédicat et complément de phrase), les types de phrases (déclaratives, négatives, interrogatives, etc.), retravaillé l’accord dans le groupe du nom et nous avons repris tous nos temps de verbes depuis le début et tous nos homophones, histoire de s’assurer que tout roule. Et ça roule pas mal!

Bahamas-USA Ecole (32)Bahamas-USA Ecole (33)

Nous avons aussi terminé Caméléon, les cahiers de mathématique! Droites parallèles, perpendiculaires, périmètre, volume et aire, il ne nous reste plus que la révision et c’en sera terminé. Mais déjà nous testons les connaissances avec des petits problèmes récapitulatif tant pour Léa que pour Julien.

Bahamas-USA Ecole (27)Bahamas-USA Ecole (26)

Léa a également terminé la matière de ses cahiers Alphabétik et Numérik et elle en est aussi à la révision. Nous avons beaucoup travaillé l’accord des groupes du nom (déterminant, nom et adjectif) et la conjugaison des verbes au présent (trouver le verbe, identifier son sujet et faire l’accord correctement). Nous avons aussi étudié les mots de même famille, qui sont utiles pour trouver la lettre muette finale de certains mots ou encore la signification de mots inconnus, et aussi les types de phrases (positives, négatives, interrogatives).

En mathématique il ne nous restait plus qu’à initier les principes de la multiplication et de la division, voir les frises, les dallages, la symétrie et apprendre à arrondir. Et histoire de prendre un peu d’avance sur l’étude de l’an prochain, Léa apprend ses tables de multiplication, nous en sommes aux tables de 7 et elle est très douée pour mémoriser ses tables!

Julien est bien triste d’avoir terminé Panache, de loin son sujet d’étude favori. C’était toujours un plaisir, presqu’une récompense pour lui, lorsque nous faisions Panache, notre cahier d’histoire et géographie. Et le dernier thème coincidait parfaitement avec notre progression de voyage, nous en étions rendu à voir les Treize colonies vers 1745, les treize premiers États américains. Un moyen de boucler la boucle de toutes les expériences que nous avons vécues, les visites que nous avons faites, les apprentissages que nous avons acquis, durant notre progression de la côte est américaine de cette année et de l’an passé : les modèles de développement économiques, les modes de vie, l’administration des colonies selon les colonies du Nord, du Centre ou du Sud. L’esclavage aussi.

Bahamas-USA Ecole (31)Bahamas-USA Ecole (28)

Autres travaux : un travail à présenter sur Power Point, un logiciel nouveau qu’ils ont appris et adoré! Surtout les animations qu’on peut en faire, les transitions amusantes! C’est malheureux que je ne puisse pas vous mettre la vraie version power point pour en voire toutes les animations amusantes qu’ils ont fait! Mais les voici en photo. Julien avait à rédiger un texte explicatif. Il a choisi de répondre à la question « Pourquoi les Incas ont-ils eu une si grosse armée? ».

Bahamas-USA Ecole (12)Bahamas-USA Ecole (13)Bahamas-USA Ecole (14)Bahamas-USA Ecole (15)Bahamas-USA Ecole (16)Bahamas-USA Ecole (17)

Léa nous a quant à elle présenté son roman favori : « Le secret de l’île »

Bahamas-USA Ecole (1)Bahamas-USA Ecole (5)Bahamas-USA Ecole (6)Bahamas-USA Ecole (9)Bahamas-USA Ecole (8)Bahamas-USA Ecole (10)

En collectif, nous avons exploré l’univers animal et la classification des animaux. Règne alimentaire, vertébré, invertébré, ovipare, vivipare, herbivore, carnivore, piscivore… Nous avons découvert les caractéristique spécifiques des reptiles, des amphibiens, des mammifères et avons exploré le monde des oiseaux. Et comme nous revenons chez nous, nous en avons profité pour étudier plus spécifiquement les espèces du Québec et du Canada.

Les animaux canadiens étaient également le thème en anglais : Animals of Canada. Et deux activités mêlant recherche, écriture et art ont été réalisé sous ce thème. Une première était de créer A new Canadian Animal : choisir deux animaux, les mélanger et en créer un tout nouveau!

Bahamas-USA Ecole (37)Bahamas-USA Ecole (38)

Le Deewhale de Léa, mélange de Deere et the Whale (cerf et baleine). Et le Racloon de Julien, mélange de Racoon et de Loon (raton-laveur et huard).

Bahamas-USA Ecole (24)Bahamas-USA Ecole (25)

L’autre activité faisait suite à la lecture de l’histoire « The Legend of the First Totem Pole », une légende qui racontait l’origine du premier totem amérindien. La démarche était ensuite de trouver un animal qui représentait bien chacun des membres de notre famille et de réaliser le totem de sa famille. Une activité qui a beaucoup plu!

Bahamas-USA Ecole (18)Bahamas-USA Ecole (19)Bahamas-USA Ecole (21)Bahamas-USA Ecole (23)

Ah et j’oubliais le Carnet de bord des enfants. Ils ont bouclé la boucle je crois, eux aussi. Les Bahamas sont venus s’ajouter à leur livre de souvenir. Ils souhaitaient reproduire la fresque murale que nous avions fait lors de notre premier passage dans les Bahamas en 2013. Et ils ont bien raison, quoi de mieux que cette fresque marine pour illustrer les Bahamas… Et aussi un scrapbook de leur Bahamas.

Bahamas-USA Ecole (48)Bahamas-USA Ecole (51)Bahamas-USA Ecole (46)Bahamas-USA Ecole (50)Bahamas-USA Ecole (49)

Et pendant que je rédige cet article, pendant que la pluie tombe à l’extérieur et que le vent souffle, pendant que nous sommes arrêté ici depuis deux jours, à quelques miles au nord de Charleston à cause de cette tempête tropicale Ana qui nous amène trop de vent pour progresser et trop d’incertitude pour bouger, alors pendant ce temps, Julien et Léa organisent la fête de Lolo : un bal masqué! Olé!

Bahamas-USA Ecole (43)Bahamas-USA Ecole (44)

250 miles de Floride May 03

La Floride, entre beauté sauvage et canaux urbains, entre longueur et enchantement. Nous avons parcouru 250 miles de Floride, c’est bien long tous ces miles d’Intracostal! Nous nous sommes bien essayé à mettre les voiles, mais ce n’est pas facile la voile dans l’intracostal! Il y a le canal qui zig zag constamment, les multiples bateaux de pêche partout à gauche, à droite, devant et derrière, les trawlers, les Sea-doo. La canalisation des bouées qui est souvent bien mince et avec les rafales qui nous déportent un tout petit peu, c’est risquer l’échouage et ça, on n’aime pas! On a d’ailleur touché le fond assez solidement pour faire bondir nos bols de soupe de deux places aux bouée 80 et 81A! Oséo s’est bien arrêté, mais heureusement nous nous en sommes sortis!

Alors les journées se passent bien souvent plus à moteur qu’à voile, ce qui enlève bien du plaisir de la voile. Et aussi, il y a la baignade quotidienne qui nous manque, la beauté de la mer, le chaud soleil, la pêche… Ah, que voulez-vous! Mais au moins, les poivrons ne coûtent plus 4$ l’unité!

Y fait pas toujours beau, pas toujours chaud dans l’Intracostal!

St-Augustine (2)St-Augustine (3)St-Augustine (1)

Nous avons aussi fait de jolies découvertes pendant ce second passage en Floride, comme Véro Beach où nous nous sommes plu à nous y voir vivre dans ce beau quartier rempli d’arbres matures et d’oiseaux de toute sorte, à deux pas de la mer et de la plage…

Vero Beach (44)Vero Beach (43)

Cocoa Beach est aussi bien agréable, une petite ville touristique toute charmante, avec de jolies boutiques et des galeries.

Cocoa Fl (2)Cocoa Fl (3)Cocoa Fl (5)Cocoa Fl (6)Cocoa Fl (9)

À New Smyrna, c’est le quai municipal gratuit qui nous y a attiré, recommandé par Rêve d’Océan, ils avaient bien raison, c’était un très bon arrêt!

New Smyrna (1)New Smyrna (2)New Smyrna (3)New Smyrna (5)New Smyrna (6)New Smyrna (7)

Et on repart encore, une destination par jour! Prochain arrêt Daytona!

Daytona (7)Daytona (3)Daytona (4)Daytona (5)Daytona (6)

Puis St-Augustine, la très belle St-Augustine que sommes heureux de retrouver et revisitons avec plaisir.

St-Augustine (13)St-Augustine (14)St-Augustine (12)St-Augustine (15)St-Augustine (17)St-Augustine (18)St-Augustine (19)St-Augustine (20)St-Augustine (22)

Les arrêts suivant devaient être Fernandina Beach avec son Festival de la crevette, puis Cumberland Island que nous avions tellement aimé l’an passé, ses chevaux sauvages, mais voilà qu’au 2 mai au matin, à St-Augustine, un tout petit trou météo se dessine. C’est que les opportunités de sortir en mer se font très rares depuis plusieurs semaines. Nous étions sautés dans un petit trou météo semblable pour traverser des Bahamas en Floride, et c’est une seconde petite ouverture, sans vent, dans tout ce vent du nord qui nous afflige depuis des semaines, rendant la navigation en mer impossible et également l’air frisquet, venteux et pluvieux. Voilà donc notre chance de pouvoir continuer à avancer. Car après Fernandina et Cumberland, c’est la Géorgie qui débute, et là, impossible de cheminer car l’Intracostal n’est plus assez profond pour nous. Il nous faut sortir en mer.

Alors vite! On appel Rêve d’Océan, on prend l’ouverture du pont de 8h00 et on part pour une soixantaine de miles d’Intracostal jusqu’à Fernandina. Chanceux nous sommes, un courant d’un à deux nœuds nous poussera presque tout le long! L’Intracostal y est magnifique ici, tantôt sauvage, tantôt habité…

Nav Fernandina-Charleston (4)Nav Fernandina-Charleston (1)Nav Fernandina-Charleston (3)Nav Fernandina-Charleston (6)Nav Fernandina-Charleston (2)

Nous atteignons Fernandina Beach vers 17h00, mais ne ferons qu’humer les crevettes du Festival. Rêve d’Océan décide de ne pas continuer jusqu’à Charleston, nous sommes triste de les laisser, mais nous poursuivons tout de même. L’inlet et la mer sont juste là devant.

Nav Fernandina-Charleston (11)Nav Fernandina-Charleston (12)

Et quelle belle mer nous aurons eu… Un peu de voile, beaucoup de moteur encore, mais une mer qui nous a offert toute sa beauté. Un coucher de soleil accompagnant le lever de pleine lune, la mer lisse du lendemain nous laisse voir des méduses qui nagent, des poissons, un grand requin, une magnifique tortue de mer, et surtout, nous voyons des dauphins. À quatre reprise des groupes de dauphins viennent nous saluer, certains ne font que passer, d’autres nagerons une quinzaine de minutes avec nous à l’étrave, un autre groupe viennent s’ébrouer juste à côté de nous, à faire des sauts et des acrobaties! Quel bonheur!

Nav Fernandina-Charleston (19)Nav Fernandina-Charleston (16)Nav Fernandina-Charleston (20)Nav Fernandina-Charleston (22)Nav Fernandina-Charleston

Les dauphins, toujours aussi extraordinaire de les côtoyer!

Nav Fernandina-Charleston (35)Nav Fernandina-Charleston (27)Nav Fernandina-Charleston (28)Nav Fernandina-Charleston (34)Nav Fernandina-Charleston (31)Nav Fernandina-Charleston (29)Nav Fernandina-Charleston (30)Nav Fernandina-Charleston (24)Nav Fernandina-Charleston (25)Nav Fernandina-Charleston (26)

Ainsi s’est terminé notre Floride. Nous avons sauté la Géorgie, et nous voilà rendu en Caroline du Sud, à Charleston. À 20h00 nous avons jeté l’ancre face à cette ville magnifique de Charleston en même temps que le soleil se couchait. Nous avons gagné notre pari d’arrriver de jour, nous sommes heureux d’être ici! 211 miles de parcouru depuis hier matin, 36 heures de navigation, un petit verre de vin? Pourquoi pas! À la nôtre!

Charleston (4)Charleston (3)Charleston (6)[7]

U.S.A., FLORIDA! Apr 25

Ça y est, nous voilà traversé! Tout s’est décidé très vite. La météo était mauvaise pour de nombreux jours à venir, nous avions déjà goûté aux orages électriques quelques nuits auparavant et d’autres étaient à venir, pire encore! Le vent devait souffler de tous côtés et particulièrement du nord, rendant la traversé du Gulf Stream impossible. Alors quand une toute petite fenêtre s’est dessinée au 22 avril au matin, nous avons sauté dedans!

Nos dernières îles des Bahamas : Spanish Cay, Crab Cay et Fox Town

Spanish Cay (1)Spanish Cay (2)Crab Cay (7)Crab Cay (4)Crab Cay (9)

Nous étions à Fox Town, 140 miles nous séparaient de la Floride. Le plan était initialement de traverser directement à Charleston en Caroline du Sud, un voyage de 379 miles. Mais la fenêtre météo était brève alors, comme nous sommes en voyage et qu’en voyage on peut bien faire ce qu’on veut, nous avons opté pour la Floride! Après tout, c’est pas mal la Floride!

Départ le 22 avril à 11h10 de Fox Town, Bahamas après une rapide préparation : on range le moteur de Train Train, dégonfle Paddleboard, on va jeter les poubelles à terre, on cuisine le pain aux bananes, range Oséo… et le reste on le fera en navigation, après tout, il n’y a pas une ride sur l’eau, pas un souffle de vent.

Nav Gulf Stream USA (3)Nav Gulf Stream USA (4)

Les Bahamas nous donneront-elles un dernier cadeau? Un poisson peut-être? OUI!!!! Mais non!!!! C’est un gros barracuda qui mordra une dernière fois à notre leurre. Au revoir les barracudas!!

Nav Gulf Stream USA (1)Nav Gulf Stream USA (2)

Et le soleil qui se couche sur la mer. Pour une dernière fois, nous le verrons s’éteindre sur l’océan…

Nav Gulf Stream USA (9)Nav Gulf Stream USA (8)Nav Gulf Stream USA (11)Nav Gulf Stream USA (12)Nav Gulf Stream USA (13)

Ce sera navigation voile-moteur. C’est parfait, ça nous convient merveilleusement car s’il y a une chose que nous ne voulions pas, c’était re-tenter l’expérience « Vomiland » de l’an passé! Nous traversons donc un Gulf Stream parfaitement calme et arrivons à l’Inlet de Fort Pierce vers 11h30 le 23. Youpi, nous sommes en Floride!!!

Contre toute attente, on retrouve avec excitation les États-Unis et la Floride! On retrouve les éternelles balises de l’intracostal, les pêcheurs, les surfeurs, les dauphins, les lamentins, les pélicans, l’eau brune, les ponts, plein de ponts! On voit tout ça dans nos petits 13 miles d’Intracostal d’arrivée! Il nous fait tout drôle de retrouver tout ça, après tant de temps dans nos îles… Mais plutôt qu’un sentiment de tristesse ou de nostalgie, nous ressentons une petite excitation, finalement, le voyage n’est pas fini. Après tout, nous sommes en Floride!

Vero Beach (2)Vero Beach (5)Vero Beach (7)Vero Beach (6)Vero Beach (8)Vero Beach (15)Vero Beach (16)Vero Beach (12)Vero Beach (4)Vero Beach (10)Vero Beach (40)

Puis à Vero Beach, on retrouve les magnifiques chênes aux branches garnis de mousse espagnole, nous les aimons tant… Et des tas d’oiseaux moqueurs qui sifflent leur succession de cris. Ils sont incroyables ces oiseaux, nous aimerions tellement qu’il y en ait chez nous aussi! Et encore d’autres oiseaux, un beau pic à tête route, un couple de perroquets colorés, wow!!

Vero Beach (21)Vero Beach (23)Vero Beach (19)

Les supermarchés sont super-garnis, les denrées bon marchés, on se remplit un panier plein car nous sommes en voiture, il nous fallait se rendre à l’aéroport pour y faire nos douanes et c’est loin! On s’achète du vrai lait, on va manger au buffet chinois, on visite un petit musée des agrumes gratuit, ahhh, ces petits plaisirs retrouvés!

Vero Beach (41)Vero Beach (31)Vero Beach (35)Vero Beach (34)Vero Beach (42)

Alors nous y voilà! Continuons ce voyage qui a été si merveilleux pour nous! Il tire peut-être à sa fin, mais, ON L’A FAIT!!!!!!!!!

Une délicieuse routine Apr 19

Une délicieuse routine s’est installée pour nous… Nous nous levons après une belle nuit calme à la température parfaite de 27 degrés et nous prenons le café au lait en regardant se lever le jour pendant que les enfants lisent ou vaquent à leurs petites affaires. Petit déjeuner pas pressé, on regarde un peu les cartes et on détermine où nous allons aujourd’hui. On lève l’ancre et sitôt on ouvre le génois et éteignons le moteur pour une autre navigation reposante de 3 à 8 miles. Le vent souffle à peine, nous avançons doucement, 2, 3, 4 nœuds. Le soleil nous chauffe, Oséo glisse doucement sur l’eau, nous n’entendons qu’un flou flou léger de mouvement d’eau et les îlots se dessinent autour de nous entourés de cette eau délicieusement parfaite.

Powell Cay (3)Powell Cay (1)Green Turtle Cay (29)Green Turtle Cay (15)Green Turtle Cay (70)

Puis on se choisi notre petit coin, un joli, on met l’ancre. On dine un peu, un peu d’école aussi et après c’est comme ça nous le dit. Pêche, île, sable, eau, bricolage, paddleboard, ukulele, lecture. Voilà la journée qui s’achève, alors c’est la traditionnelle baignade-bain-savonnage, on remet Oséo à l’ordre, on étend maillots et serviettes sur les filières puis nous sommes prêts pour l’apéro des grands sous le soleil de fin de journée, les petits sont prêts pour leur heure de jeux vidéo. Le soleil se couche, on prépare le souper avec la pêche du jour si nous sommes chanceux, diner au son du vent dans l’éolienne, vaisselle, et puis voilà une autre journée qui se termine. Lecture et puis dodo.

Nous sommes sous ce régime depuis plusieurs jours et ça nous plait bien. Une manière idéale de clore notre voyage, tout doucement…

À No Name Cay, île inhabitée et pourtant on y trouve des cochons! Heureusement, pas trop agressifs, nos clans se mêlent sans problème sur la plage.

No Name Cay (3)No Name Cay (7)No Name Cay (10)No Name Cay (14)No Name Cay (15)

Retour de pêche fructueux, on se fait un festin commun avec nos amis de Rêve : Poisson en sauce créole sur riz et salade de pomme de terre.

No Name Cay (16)No Name Cay (17)

Au petit matin du lendemain, nous nous rendons en annexe sur la plage de Gilliam Bay sur l’île voisine de Green Turtle. C’est l’endroit pour trouver des Sand Dollars, ces fragiles macarons des mers ornés d’une fleur.

La plage est vraiment extraordinaire… Et l’aborder au petit matin est différent sous le soleil pas encore trop chaud et la lumière matinale. On la parcours sur toute sa longueur sur les dunes et les pieds dans l’eau et rencontrons d’autres marcheurs de Sand Dollars. La vision que nous offre l’endroit est magnifique avec cette grande lagune bleue brillante. Puis nous trouvons finalement nos premiers Sand Dollar, bien intacts! Et aussi ces coquillages couleur couché de soleil. Nous sommes heureux de notre récolte et de notre matin qui fait du bien.

Green Turtle Cay (25)Green Turtle Cay (3)Green Turtle Cay (2)Green Turtle Cay (4)Green Turtle Cay (6)Green Turtle Cay (7)Green Turtle Cay (30)Green Turtle Cay (27)Green Turtle Cay (18)Green Turtle Cay (9)

Une belle fournée!

Green Turtle Cay (33)Green Turtle Cay (34)

Nous reprenons Oséo pour rejoindre Green Turltle Cay, tout doucement. Et nous y revoilà… Voilà un endroit qui nous est bien spécial : notre première île des Bahamas, notre première île du Sud. Notre premier village bahamien, c’est ici que nous avions touché terre pour la première fois au Bahamas, y avions fait nos douanes, avions regardé notre premier ciel si rempli d’étoile, que les coqs avaient chantés. C’était en 2013, nous y revoilà près d’un an et demi plus tard… 

Green Turtle Cay (37)Green Turtle Cay (38)Green Turtle Cay (36)Green Turtle Cay (51)Green Turtle Cay (39)

C’est un joli village Green Turtle. Il est bon de s’y balader tranquillement. Tout y serait parfait si ce n’était du coût de la nourriture qui y est démentiellement chère ici! Plus de 4$ le concombre et le poivron, à 9$ la boite de craquelin, 7$ la saucisse hot dog… l’approvisionnement en fruits et légumes nous a coûté 200$! Mais il faut bien manger. Et on s’est bien amusé à Green Turtle Cay car nous nous sommes offert un dernier petit kart de golf! Nassau Grouper qu’il s’appelait! Mais les meilleurs noms étaient King Conch ou encore Conch Kistador!

Green Turtle Cay (48)Green Turtle Cay (71)Green Turtle Cay (40)[5]Green Turtle Cay (72)Green Turtle Cay (42)

Allez hop hop hop les enfants, en voiture!!

Green Turtle Cay (44)Green Turtle Cay (45)Green Turtle Cay (47)Green Turtle Cay (64)Green Turtle Cay (66)

Chacun y est allé de sa conduite! Catherine n’avait pas touché à un volant depuis le départ et les enfants ont eu leur initiation à la conduite, en hors-pistes! On s’est même enlisé solidement dans le sable de Gilliam Beach avec Nassau Grouper!

Green Turtle Cay (53)Green Turtle Cay (54)Green Turtle Cay (56)Green Turtle Cay (59)Green Turtle Cay (68)Green Turtle Cay (55)

Nous avons parcouru la petite île de long en large, nous sommes rendus à la plage de Coco Beach, au White Sound, au Black Sound et dans toutes les petites routes hors-pistes!

Green Turtle Cay (62)Green Turtle Cay (48)Green Turtle Cay (61)Green Turtle Cay (58)Green Turtle Cay (60)Green Turtle Cay (65)Green Turtle Cay (57) 

Quelques jours puis nous glissons à nouveau sur l’eau. Nous nous arrêtons à Manjack Cay. À Manjack, Catherine part explorer les rives et les fonds avec Paddle, Ronald cherche les poissons tandis que les enfants restent à bord. Cahterine apperçoit des étoiles de mer, des bébés conches, une belle tortue et un petit requin, Ronald trouve un peu de poisson et au retour, les enfants y sont allé du maquillage. Un clown à la mer!!!

Manjack Cay (9)Manjack Cay (10)Manjack Cay (12)

Les îles sont bordées d’une interminable plage de sable blanc lorsque la marée est basse et derrière, des arbres, les casuarina, sorte de pins bahamiens qui pourraient être de chez nous si bien qu’à marée haute, la plage disparait complètement pour ne laisser apparaître qu’une lisière d’arbre et alors on ne se croit plus du tout dans la mer des Abacos mais plutôt sur un lac du continent. Ici, à Powell Cay.

Manjack Cay (16)Manjack Cay (17)

Nouveau départ, nouvelle île. Nous nous rendons cette fois à Powell Cay où nous y ferons la pêche de notre vie! 14 belles prises au jour un et 6 le deuxième jour! Malheureusement pas de photos mais nous avions identifié des patates et nous avons été servie comme jamais. Plusieurs festins serons au menu dans les prochains jours!

Balade sur Powell Cay, le petit sentier qui nous fait traverser l’île et une bien triste exposition de déchet échoué.

Manjack Cay (20)Manjack Cay (21)Manjack Cay (22)Manjack Cay (23)Manjack Cay (25)Manjack Cay (24)

D’une caye à l’autre, nous aimons Man-O-War Apr 14

La bourlingue dans les Abacos se poursuit tout doucement. Nous nous sommes arrêtés à Man-O-War et nous avons vraiment aimé cette petite île-village. Une île sans resto, sans alcool, des habitants gentils et accueillants qui semblent tous être descendants de la même famille « Albury » que portent le nom des rues, des édifices, des commerces, de presque toutes les tombes du cimetière également et aussi de tous les noms du Wall of Heroes de l’île! Une île à la longue tradition de fabrication de bateaux, les ateliers sont nombreux sur l’île, tous artisanaux, ils sont beaux à regarder.  *Voyez notre belle pêche de conche!

Man-O-War (32)Man-O-War (33)Man-O-War (38)Man-O-War (21)Man-O-War (25)Man-O-War (37)

Nous y découvrons une petite boutique souvenir où nous nous gâterons de quelques souvenirs de plus, nous marcherons dans les jolies rues fleurie, jusqu’à la magnifique plage côté Atlantique, nous nous ouvrons deux nouvelles cocos absolument géantes!

Man-O-War (43)Man-O-War (35)Man-O-War (30)Man-O-War (23)Man-O-War (36)Man-O-War (27)

La plage près du mouillage est aussi vraiment agréable avec sa petite route sur la crête étroite.

Man-O-War (4)Man-O-War (7)Man-O-War (10)Man-O-War (8)Man-O-War (11)

Quelques fonds marins pour y pêcher du beau poisson, un banc peu profond pour y trouver des conches, s’y baigner et s’y savonner… Man-O-War fut ainsi des belles découvertes.

Man-O-War (45)Man-O-War (47)Man-O-War (41)

Nous nous attendions donc à peu de Man-O-War qui fut finalement une magnifique découverte et à plus de Great Guana Cay qui nous a finalement plutôt déçus. Hep, ainsi va la vie! On nous invite à passer au Nippers, la place in de l’île. On fait donc une petite tournée du tout petit village plutôt mort avant de s’y rendre. Mais le décor aux couleurs de Pâques jumelé au coût exorbitant de tout ce qu’on y vend nous laissent plutôt froid. Le Crabbers sur la plage du mouillage est quant à lui joli, mais à 20$ le burger, 7$ la bière, on imagine le prix du coca, on passe…

Great Guana Cay (1)Great Guana Cay (6)Great Guana Cay (5)Great Guana Cay (9)Great Guana Cay (7)Great Guana Cay (2)Great Guana Cay (11)Great Guana Cay (13)Great Guana Cay (17)

Finalement le plus beau de Great Guana Cay sont ces oiseaux qui viennent tourner autour de nous au couché du soleil…

Great Guana Cay (19)Great Guana Cay (14)Great Guana Cay (20)Great Guana Cay (21)Great Guana Cay (3)

Finalement, on optera sur un retour en arrière vers le mouillage de l’Est de l’île que nous avions croisé la veille, peu abrité mais qui semblait cacher une crique magnifique. Et en effet, le décor est paradisiaque, un grand lagon, quelques centimètres d’eau, du bleu, du blanc, du soleil…

Ce que nous avions perçu en passant la veille…

Great Guana Cay (50)Great Guana Cay (52)

Et ce que nous trouvons de l’autre côté de l’île…Tout simplement wow…

Great Guana Cay (25)Great Guana Cay (24)Great Guana Cay (46)Great Guana Cay (37)Great Guana Cay (38)Great Guana Cay (35)Great Guana Cay (31)Great Guana Cay (33)Great Guana Cay (44)

Pour terminer, pourquoi pas quelques photos de sourire des Bahamas, des bons moments que nous avons eu et qui n’ont pas réussi à s’intégrer dans les posts! Cheers!

Man-O-War (1)Cherokee (93)Atwood Harbour (32)Hope Town (45)Cat I. Fernandez (8)Hope Town (78)Man-O-War (26)Tahiti Beach (23)Hope Town (44)

Ce sont nos propres conch fritters qui sont là, ils sont beaux et ils sont bons!!

Sud-Abacos Apr 07

C’est joli les Abacos, nous sommes contents d’y être. Cherokee a été extraordinaire et ensuite nous avons continué notre chemin tranquillement. Rien ne presse désormais, c’est en fait le temps de profiter de ces derniers moments du voyage. Bientôt nous traverserons vers les États-Unis. Nous avons beaucoup aimé, nous avons même adoré notre voyage tout le long de la côte est des États-Unis il y a deux ans, mais nous savons que ce ne sera plus la même chose. La magie ne passe qu’une fois… Et cette fois-ci, c’est le printemps, ce sera plus froid, nous ne pourrons plus nous baigner. Et nous remontons chez nous, nous ne partons plus à l’aventure. Ce n’est plus pareil.

Little Harbour (25)Little Harbour (5)Little Harbour (7)

Mais nous étions heureux de retrouver les Abacos! C’est bien différent de lors de notre dernier passage. À ce moment, nous étions quasiment seul ici. Maintenant, c’est la folie! Il y a des gens partout, des bateaux partout. Rien à voir avec notre premier séjour. Mais c’est tout de même bon de s’y retrouver. Nous avons finalement pu voir Little Harbour. Il y a deux ans, en décembre, c’était fermé car encore basse saison. Cette fois-ci c’est ouvert. C’est en fait surtout un resto-bar, rien à voir avec l’ambiance bohème qu’on pressent en lisant l’histoire, cette histoire d’une famille qui s’est établi ici il y a bien longtemps, des parents bohèmes et artistes, qui se cherchaient un petit coin reclus. Ils y ont habité, dans leur bateau et dans une caverne, et ont bâtis leur galerie, y ont pratiqué leur art, la sculpture. Aujourd’hui, c’est surtout une ambiance de fiesta, mais la galerie d’art est là, reprise par les fils, et les œuvres sont magnifiques.

Little Harbour (12)Little Harbour (10)Little Harbour (18)Little Harbour (9)Little Harbour (8)

Belle voile jusqu’au Tiloo Bank à naviguer dans très peu d’eau et à suivre un passage nous faisant voguer sous toutes les amures, on s’amuse bien! Et le mouillage que nous avons choisi est tout à fait sublime! Une toute petite baie à bâbord, une longue plage devant, un pond derrière et à l’étrave, le Tiloo Bank et ses très peu d’eau qui miroite. On s’y baigne avec de l’eau moins de la taille à plusieurs centaines de mètre du bord!

Little Harbour (27)Tiloo Bank (7)Tiloo Bank (14)Tiloo Bank (15)Tiloo Bank (16)

Attention! À la petite plage, Catherine et Léa ont presque marché sur non pas une, mais deux raies, bien enfouies dans le sable à quelques centimètres du bord! C’est Léa qui l’a vue, maman y avait déjà passé une fois! Les accidents avec les raies se produisent souvent ainsi, des baigneurs qui marchent dessus par inadvertances et pic, ayayaïe!!!

Tiloo Bank (12)Tiloo Bank (31)Tiloo Bank (36)Tiloo Bank (39)Tiloo Bank (40)

Le petit pond, avec sa mangrove, ses étoiles de mer…

Tiloo Bank (19)Tiloo Bank (23)Tiloo Bank (24)Tiloo Bank (25)Tiloo Bank (26)

Nous nous arrêtons ensuite à Tahiti Beach, n’est-ce pas un nom inspirant? Une belle plage qui se départit de presque toute son eau à marée basse. On barbotte dans à peine 10 cm d’eau!

Tahiti Beach (22)Tahiti Beach (24)Tahiti Beach (19)Tahiti Beach (16)Tahiti Beach (14)Tahiti Beach (21)Tahiti Beach (20)Tahiti Beach (18)Tahiti Beach (15)

Et c’est là qu’ont finalement lieu les grandes retrouvailles entre Oséo et Rêve d’Océan!!! FÊTE!!! Nous sommes heureux de nous retrouver après s’être perdu de vue dans les Iles vierges et retrouvé à peine quelques jours à Samana pour se perdre à nouveau en navigation vers les Bahamas. Nous sortons la champagnettes et les Mr Freeze!!! Et histoire de poursuivre la fête, on se rend au Full Moon Party du Cracker’s sur l’île de Lubbers Quarters. C’est pleine lune, wouuuu!

Tahiti Beach (26)Tahiti Beach (27)Tahiti Beach (29)Tahiti Beach (31)Tahiti Beach (8)Tahiti Beach (32)Tahiti Beach (34)Tahiti Beach (5)Tahiti Beach (3)Tahiti Beach (7)

Dernier arrêt de notre Sud-Abacos : Hope Town. Un autre endroit déjà vu, mais nous ne voulions pas le manquer, c’est là parmi les plus plaisants et jolis endroits de nos Bahamas. Tout en teintes pastelles avec son beau phare rouge et blanc comme une canne de Noël! Mais ce n’est pas Noël, c’est plutôt Pâques en ce dimanche 5 avril! Mais nous n’avons pas d’œufs ou autres bestioles chocolatées, heureusement Hope Tonw a son Sugar Shack, ce sera donc glace de Pâques pour tous et piscine dominicale à la jolie marina! Joyeuse Pâques à tous!

Mouillage toujours rempli avec le village qui nous entoure et le phare en arrière plan, c’est bon!

Hope Town (3)Hope Town (1)

Ballade en ville, on ne se lasse pas de marcher toutes ces petites rues tellement tout est magnifique, ces petites maisons, les fleurs…Et les enfants qui troninnent sur leurs trotinettes!

Hope Town (15)Hope Town (17)Hope Town (13)Hope Town (10)Hope Town (8)Hope Town (7)Hope Town (12)Hope Town (14)Hope Town (11)Hope Town (16)

Si jamais une de ces petites maisons vous tentaient, elles sont toutes à louer!

Hope Town (5)Hope Town (6)

Et voici Pâques version Hope Town, Bahamas!!

Hope Town (19)Hope Town (20)Hope Town (28)Hope Town (23)Hope Town (30)

On revisite nos classiques de Hope Town, soit la ballade en haut du célèbre phare…

Hope Town (33)Hope Town (35)Hope Town (41)

…puis la superbe plage, vraiment une de nos favorites parmi toutes. Et elle est vraiment superbe aujourd’hui, agitée et si bleue.

Hope Town (55)Hope Town (60)Hope Town (59)Hope Town (49)Hope Town (53)Hope Town (67)Hope Town (71)

Ah Hope Town, vraiment nous l’adorons!

Hope Town