Subscribe RSS

Archive for the Category "2014 – Bahamas – 2015"

U.S.A., FLORIDA! Apr 25

Ça y est, nous voilà traversé! Tout s’est décidé très vite. La météo était mauvaise pour de nombreux jours à venir, nous avions déjà goûté aux orages électriques quelques nuits auparavant et d’autres étaient à venir, pire encore! Le vent devait souffler de tous côtés et particulièrement du nord, rendant la traversé du Gulf Stream impossible. Alors quand une toute petite fenêtre s’est dessinée au 22 avril au matin, nous avons sauté dedans!

Nos dernières îles des Bahamas : Spanish Cay, Crab Cay et Fox Town

Spanish Cay (1)Spanish Cay (2)Crab Cay (7)Crab Cay (4)Crab Cay (9)

Nous étions à Fox Town, 140 miles nous séparaient de la Floride. Le plan était initialement de traverser directement à Charleston en Caroline du Sud, un voyage de 379 miles. Mais la fenêtre météo était brève alors, comme nous sommes en voyage et qu’en voyage on peut bien faire ce qu’on veut, nous avons opté pour la Floride! Après tout, c’est pas mal la Floride!

Départ le 22 avril à 11h10 de Fox Town, Bahamas après une rapide préparation : on range le moteur de Train Train, dégonfle Paddleboard, on va jeter les poubelles à terre, on cuisine le pain aux bananes, range Oséo… et le reste on le fera en navigation, après tout, il n’y a pas une ride sur l’eau, pas un souffle de vent.

Nav Gulf Stream USA (3)Nav Gulf Stream USA (4)

Les Bahamas nous donneront-elles un dernier cadeau? Un poisson peut-être? OUI!!!! Mais non!!!! C’est un gros barracuda qui mordra une dernière fois à notre leurre. Au revoir les barracudas!!

Nav Gulf Stream USA (1)Nav Gulf Stream USA (2)

Et le soleil qui se couche sur la mer. Pour une dernière fois, nous le verrons s’éteindre sur l’océan…

Nav Gulf Stream USA (9)Nav Gulf Stream USA (8)Nav Gulf Stream USA (11)Nav Gulf Stream USA (12)Nav Gulf Stream USA (13)

Ce sera navigation voile-moteur. C’est parfait, ça nous convient merveilleusement car s’il y a une chose que nous ne voulions pas, c’était re-tenter l’expérience « Vomiland » de l’an passé! Nous traversons donc un Gulf Stream parfaitement calme et arrivons à l’Inlet de Fort Pierce vers 11h30 le 23. Youpi, nous sommes en Floride!!!

Contre toute attente, on retrouve avec excitation les États-Unis et la Floride! On retrouve les éternelles balises de l’intracostal, les pêcheurs, les surfeurs, les dauphins, les lamentins, les pélicans, l’eau brune, les ponts, plein de ponts! On voit tout ça dans nos petits 13 miles d’Intracostal d’arrivée! Il nous fait tout drôle de retrouver tout ça, après tant de temps dans nos îles… Mais plutôt qu’un sentiment de tristesse ou de nostalgie, nous ressentons une petite excitation, finalement, le voyage n’est pas fini. Après tout, nous sommes en Floride!

Vero Beach (2)Vero Beach (5)Vero Beach (7)Vero Beach (6)Vero Beach (8)Vero Beach (15)Vero Beach (16)Vero Beach (12)Vero Beach (4)Vero Beach (10)Vero Beach (40)

Puis à Vero Beach, on retrouve les magnifiques chênes aux branches garnis de mousse espagnole, nous les aimons tant… Et des tas d’oiseaux moqueurs qui sifflent leur succession de cris. Ils sont incroyables ces oiseaux, nous aimerions tellement qu’il y en ait chez nous aussi! Et encore d’autres oiseaux, un beau pic à tête route, un couple de perroquets colorés, wow!!

Vero Beach (21)Vero Beach (23)Vero Beach (19)

Les supermarchés sont super-garnis, les denrées bon marchés, on se remplit un panier plein car nous sommes en voiture, il nous fallait se rendre à l’aéroport pour y faire nos douanes et c’est loin! On s’achète du vrai lait, on va manger au buffet chinois, on visite un petit musée des agrumes gratuit, ahhh, ces petits plaisirs retrouvés!

Vero Beach (41)Vero Beach (31)Vero Beach (35)Vero Beach (34)Vero Beach (42)

Alors nous y voilà! Continuons ce voyage qui a été si merveilleux pour nous! Il tire peut-être à sa fin, mais, ON L’A FAIT!!!!!!!!!

Une délicieuse routine Apr 19

Une délicieuse routine s’est installée pour nous… Nous nous levons après une belle nuit calme à la température parfaite de 27 degrés et nous prenons le café au lait en regardant se lever le jour pendant que les enfants lisent ou vaquent à leurs petites affaires. Petit déjeuner pas pressé, on regarde un peu les cartes et on détermine où nous allons aujourd’hui. On lève l’ancre et sitôt on ouvre le génois et éteignons le moteur pour une autre navigation reposante de 3 à 8 miles. Le vent souffle à peine, nous avançons doucement, 2, 3, 4 nœuds. Le soleil nous chauffe, Oséo glisse doucement sur l’eau, nous n’entendons qu’un flou flou léger de mouvement d’eau et les îlots se dessinent autour de nous entourés de cette eau délicieusement parfaite.

Powell Cay (3)Powell Cay (1)Green Turtle Cay (29)Green Turtle Cay (15)Green Turtle Cay (70)

Puis on se choisi notre petit coin, un joli, on met l’ancre. On dine un peu, un peu d’école aussi et après c’est comme ça nous le dit. Pêche, île, sable, eau, bricolage, paddleboard, ukulele, lecture. Voilà la journée qui s’achève, alors c’est la traditionnelle baignade-bain-savonnage, on remet Oséo à l’ordre, on étend maillots et serviettes sur les filières puis nous sommes prêts pour l’apéro des grands sous le soleil de fin de journée, les petits sont prêts pour leur heure de jeux vidéo. Le soleil se couche, on prépare le souper avec la pêche du jour si nous sommes chanceux, diner au son du vent dans l’éolienne, vaisselle, et puis voilà une autre journée qui se termine. Lecture et puis dodo.

Nous sommes sous ce régime depuis plusieurs jours et ça nous plait bien. Une manière idéale de clore notre voyage, tout doucement…

À No Name Cay, île inhabitée et pourtant on y trouve des cochons! Heureusement, pas trop agressifs, nos clans se mêlent sans problème sur la plage.

No Name Cay (3)No Name Cay (7)No Name Cay (10)No Name Cay (14)No Name Cay (15)

Retour de pêche fructueux, on se fait un festin commun avec nos amis de Rêve : Poisson en sauce créole sur riz et salade de pomme de terre.

No Name Cay (16)No Name Cay (17)

Au petit matin du lendemain, nous nous rendons en annexe sur la plage de Gilliam Bay sur l’île voisine de Green Turtle. C’est l’endroit pour trouver des Sand Dollars, ces fragiles macarons des mers ornés d’une fleur.

La plage est vraiment extraordinaire… Et l’aborder au petit matin est différent sous le soleil pas encore trop chaud et la lumière matinale. On la parcours sur toute sa longueur sur les dunes et les pieds dans l’eau et rencontrons d’autres marcheurs de Sand Dollars. La vision que nous offre l’endroit est magnifique avec cette grande lagune bleue brillante. Puis nous trouvons finalement nos premiers Sand Dollar, bien intacts! Et aussi ces coquillages couleur couché de soleil. Nous sommes heureux de notre récolte et de notre matin qui fait du bien.

Green Turtle Cay (25)Green Turtle Cay (3)Green Turtle Cay (2)Green Turtle Cay (4)Green Turtle Cay (6)Green Turtle Cay (7)Green Turtle Cay (30)Green Turtle Cay (27)Green Turtle Cay (18)Green Turtle Cay (9)

Une belle fournée!

Green Turtle Cay (33)Green Turtle Cay (34)

Nous reprenons Oséo pour rejoindre Green Turltle Cay, tout doucement. Et nous y revoilà… Voilà un endroit qui nous est bien spécial : notre première île des Bahamas, notre première île du Sud. Notre premier village bahamien, c’est ici que nous avions touché terre pour la première fois au Bahamas, y avions fait nos douanes, avions regardé notre premier ciel si rempli d’étoile, que les coqs avaient chantés. C’était en 2013, nous y revoilà près d’un an et demi plus tard… 

Green Turtle Cay (37)Green Turtle Cay (38)Green Turtle Cay (36)Green Turtle Cay (51)Green Turtle Cay (39)

C’est un joli village Green Turtle. Il est bon de s’y balader tranquillement. Tout y serait parfait si ce n’était du coût de la nourriture qui y est démentiellement chère ici! Plus de 4$ le concombre et le poivron, à 9$ la boite de craquelin, 7$ la saucisse hot dog… l’approvisionnement en fruits et légumes nous a coûté 200$! Mais il faut bien manger. Et on s’est bien amusé à Green Turtle Cay car nous nous sommes offert un dernier petit kart de golf! Nassau Grouper qu’il s’appelait! Mais les meilleurs noms étaient King Conch ou encore Conch Kistador!

Green Turtle Cay (48)Green Turtle Cay (71)Green Turtle Cay (40)[5]Green Turtle Cay (72)Green Turtle Cay (42)

Allez hop hop hop les enfants, en voiture!!

Green Turtle Cay (44)Green Turtle Cay (45)Green Turtle Cay (47)Green Turtle Cay (64)Green Turtle Cay (66)

Chacun y est allé de sa conduite! Catherine n’avait pas touché à un volant depuis le départ et les enfants ont eu leur initiation à la conduite, en hors-pistes! On s’est même enlisé solidement dans le sable de Gilliam Beach avec Nassau Grouper!

Green Turtle Cay (53)Green Turtle Cay (54)Green Turtle Cay (56)Green Turtle Cay (59)Green Turtle Cay (68)Green Turtle Cay (55)

Nous avons parcouru la petite île de long en large, nous sommes rendus à la plage de Coco Beach, au White Sound, au Black Sound et dans toutes les petites routes hors-pistes!

Green Turtle Cay (62)Green Turtle Cay (48)Green Turtle Cay (61)Green Turtle Cay (58)Green Turtle Cay (60)Green Turtle Cay (65)Green Turtle Cay (57) 

Quelques jours puis nous glissons à nouveau sur l’eau. Nous nous arrêtons à Manjack Cay. À Manjack, Catherine part explorer les rives et les fonds avec Paddle, Ronald cherche les poissons tandis que les enfants restent à bord. Cahterine apperçoit des étoiles de mer, des bébés conches, une belle tortue et un petit requin, Ronald trouve un peu de poisson et au retour, les enfants y sont allé du maquillage. Un clown à la mer!!!

Manjack Cay (9)Manjack Cay (10)Manjack Cay (12)

Les îles sont bordées d’une interminable plage de sable blanc lorsque la marée est basse et derrière, des arbres, les casuarina, sorte de pins bahamiens qui pourraient être de chez nous si bien qu’à marée haute, la plage disparait complètement pour ne laisser apparaître qu’une lisière d’arbre et alors on ne se croit plus du tout dans la mer des Abacos mais plutôt sur un lac du continent. Ici, à Powell Cay.

Manjack Cay (16)Manjack Cay (17)

Nouveau départ, nouvelle île. Nous nous rendons cette fois à Powell Cay où nous y ferons la pêche de notre vie! 14 belles prises au jour un et 6 le deuxième jour! Malheureusement pas de photos mais nous avions identifié des patates et nous avons été servie comme jamais. Plusieurs festins serons au menu dans les prochains jours!

Balade sur Powell Cay, le petit sentier qui nous fait traverser l’île et une bien triste exposition de déchet échoué.

Manjack Cay (20)Manjack Cay (21)Manjack Cay (22)Manjack Cay (23)Manjack Cay (25)Manjack Cay (24)

D’une caye à l’autre, nous aimons Man-O-War Apr 14

La bourlingue dans les Abacos se poursuit tout doucement. Nous nous sommes arrêtés à Man-O-War et nous avons vraiment aimé cette petite île-village. Une île sans resto, sans alcool, des habitants gentils et accueillants qui semblent tous être descendants de la même famille « Albury » que portent le nom des rues, des édifices, des commerces, de presque toutes les tombes du cimetière également et aussi de tous les noms du Wall of Heroes de l’île! Une île à la longue tradition de fabrication de bateaux, les ateliers sont nombreux sur l’île, tous artisanaux, ils sont beaux à regarder.  *Voyez notre belle pêche de conche!

Man-O-War (32)Man-O-War (33)Man-O-War (38)Man-O-War (21)Man-O-War (25)Man-O-War (37)

Nous y découvrons une petite boutique souvenir où nous nous gâterons de quelques souvenirs de plus, nous marcherons dans les jolies rues fleurie, jusqu’à la magnifique plage côté Atlantique, nous nous ouvrons deux nouvelles cocos absolument géantes!

Man-O-War (43)Man-O-War (35)Man-O-War (30)Man-O-War (23)Man-O-War (36)Man-O-War (27)

La plage près du mouillage est aussi vraiment agréable avec sa petite route sur la crête étroite.

Man-O-War (4)Man-O-War (7)Man-O-War (10)Man-O-War (8)Man-O-War (11)

Quelques fonds marins pour y pêcher du beau poisson, un banc peu profond pour y trouver des conches, s’y baigner et s’y savonner… Man-O-War fut ainsi des belles découvertes.

Man-O-War (45)Man-O-War (47)Man-O-War (41)

Nous nous attendions donc à peu de Man-O-War qui fut finalement une magnifique découverte et à plus de Great Guana Cay qui nous a finalement plutôt déçus. Hep, ainsi va la vie! On nous invite à passer au Nippers, la place in de l’île. On fait donc une petite tournée du tout petit village plutôt mort avant de s’y rendre. Mais le décor aux couleurs de Pâques jumelé au coût exorbitant de tout ce qu’on y vend nous laissent plutôt froid. Le Crabbers sur la plage du mouillage est quant à lui joli, mais à 20$ le burger, 7$ la bière, on imagine le prix du coca, on passe…

Great Guana Cay (1)Great Guana Cay (6)Great Guana Cay (5)Great Guana Cay (9)Great Guana Cay (7)Great Guana Cay (2)Great Guana Cay (11)Great Guana Cay (13)Great Guana Cay (17)

Finalement le plus beau de Great Guana Cay sont ces oiseaux qui viennent tourner autour de nous au couché du soleil…

Great Guana Cay (19)Great Guana Cay (14)Great Guana Cay (20)Great Guana Cay (21)Great Guana Cay (3)

Finalement, on optera sur un retour en arrière vers le mouillage de l’Est de l’île que nous avions croisé la veille, peu abrité mais qui semblait cacher une crique magnifique. Et en effet, le décor est paradisiaque, un grand lagon, quelques centimètres d’eau, du bleu, du blanc, du soleil…

Ce que nous avions perçu en passant la veille…

Great Guana Cay (50)Great Guana Cay (52)

Et ce que nous trouvons de l’autre côté de l’île…Tout simplement wow…

Great Guana Cay (25)Great Guana Cay (24)Great Guana Cay (46)Great Guana Cay (37)Great Guana Cay (38)Great Guana Cay (35)Great Guana Cay (31)Great Guana Cay (33)Great Guana Cay (44)

Pour terminer, pourquoi pas quelques photos de sourire des Bahamas, des bons moments que nous avons eu et qui n’ont pas réussi à s’intégrer dans les posts! Cheers!

Man-O-War (1)Cherokee (93)Atwood Harbour (32)Hope Town (45)Cat I. Fernandez (8)Hope Town (78)Man-O-War (26)Tahiti Beach (23)Hope Town (44)

Ce sont nos propres conch fritters qui sont là, ils sont beaux et ils sont bons!!

Sud-Abacos Apr 07

C’est joli les Abacos, nous sommes contents d’y être. Cherokee a été extraordinaire et ensuite nous avons continué notre chemin tranquillement. Rien ne presse désormais, c’est en fait le temps de profiter de ces derniers moments du voyage. Bientôt nous traverserons vers les États-Unis. Nous avons beaucoup aimé, nous avons même adoré notre voyage tout le long de la côte est des États-Unis il y a deux ans, mais nous savons que ce ne sera plus la même chose. La magie ne passe qu’une fois… Et cette fois-ci, c’est le printemps, ce sera plus froid, nous ne pourrons plus nous baigner. Et nous remontons chez nous, nous ne partons plus à l’aventure. Ce n’est plus pareil.

Little Harbour (25)Little Harbour (5)Little Harbour (7)

Mais nous étions heureux de retrouver les Abacos! C’est bien différent de lors de notre dernier passage. À ce moment, nous étions quasiment seul ici. Maintenant, c’est la folie! Il y a des gens partout, des bateaux partout. Rien à voir avec notre premier séjour. Mais c’est tout de même bon de s’y retrouver. Nous avons finalement pu voir Little Harbour. Il y a deux ans, en décembre, c’était fermé car encore basse saison. Cette fois-ci c’est ouvert. C’est en fait surtout un resto-bar, rien à voir avec l’ambiance bohème qu’on pressent en lisant l’histoire, cette histoire d’une famille qui s’est établi ici il y a bien longtemps, des parents bohèmes et artistes, qui se cherchaient un petit coin reclus. Ils y ont habité, dans leur bateau et dans une caverne, et ont bâtis leur galerie, y ont pratiqué leur art, la sculpture. Aujourd’hui, c’est surtout une ambiance de fiesta, mais la galerie d’art est là, reprise par les fils, et les œuvres sont magnifiques.

Little Harbour (12)Little Harbour (10)Little Harbour (18)Little Harbour (9)Little Harbour (8)

Belle voile jusqu’au Tiloo Bank à naviguer dans très peu d’eau et à suivre un passage nous faisant voguer sous toutes les amures, on s’amuse bien! Et le mouillage que nous avons choisi est tout à fait sublime! Une toute petite baie à bâbord, une longue plage devant, un pond derrière et à l’étrave, le Tiloo Bank et ses très peu d’eau qui miroite. On s’y baigne avec de l’eau moins de la taille à plusieurs centaines de mètre du bord!

Little Harbour (27)Tiloo Bank (7)Tiloo Bank (14)Tiloo Bank (15)Tiloo Bank (16)

Attention! À la petite plage, Catherine et Léa ont presque marché sur non pas une, mais deux raies, bien enfouies dans le sable à quelques centimètres du bord! C’est Léa qui l’a vue, maman y avait déjà passé une fois! Les accidents avec les raies se produisent souvent ainsi, des baigneurs qui marchent dessus par inadvertances et pic, ayayaïe!!!

Tiloo Bank (12)Tiloo Bank (31)Tiloo Bank (36)Tiloo Bank (39)Tiloo Bank (40)

Le petit pond, avec sa mangrove, ses étoiles de mer…

Tiloo Bank (19)Tiloo Bank (23)Tiloo Bank (24)Tiloo Bank (25)Tiloo Bank (26)

Nous nous arrêtons ensuite à Tahiti Beach, n’est-ce pas un nom inspirant? Une belle plage qui se départit de presque toute son eau à marée basse. On barbotte dans à peine 10 cm d’eau!

Tahiti Beach (22)Tahiti Beach (24)Tahiti Beach (19)Tahiti Beach (16)Tahiti Beach (14)Tahiti Beach (21)Tahiti Beach (20)Tahiti Beach (18)Tahiti Beach (15)

Et c’est là qu’ont finalement lieu les grandes retrouvailles entre Oséo et Rêve d’Océan!!! FÊTE!!! Nous sommes heureux de nous retrouver après s’être perdu de vue dans les Iles vierges et retrouvé à peine quelques jours à Samana pour se perdre à nouveau en navigation vers les Bahamas. Nous sortons la champagnettes et les Mr Freeze!!! Et histoire de poursuivre la fête, on se rend au Full Moon Party du Cracker’s sur l’île de Lubbers Quarters. C’est pleine lune, wouuuu!

Tahiti Beach (26)Tahiti Beach (27)Tahiti Beach (29)Tahiti Beach (31)Tahiti Beach (8)Tahiti Beach (32)Tahiti Beach (34)Tahiti Beach (5)Tahiti Beach (3)Tahiti Beach (7)

Dernier arrêt de notre Sud-Abacos : Hope Town. Un autre endroit déjà vu, mais nous ne voulions pas le manquer, c’est là parmi les plus plaisants et jolis endroits de nos Bahamas. Tout en teintes pastelles avec son beau phare rouge et blanc comme une canne de Noël! Mais ce n’est pas Noël, c’est plutôt Pâques en ce dimanche 5 avril! Mais nous n’avons pas d’œufs ou autres bestioles chocolatées, heureusement Hope Tonw a son Sugar Shack, ce sera donc glace de Pâques pour tous et piscine dominicale à la jolie marina! Joyeuse Pâques à tous!

Mouillage toujours rempli avec le village qui nous entoure et le phare en arrière plan, c’est bon!

Hope Town (3)Hope Town (1)

Ballade en ville, on ne se lasse pas de marcher toutes ces petites rues tellement tout est magnifique, ces petites maisons, les fleurs…Et les enfants qui troninnent sur leurs trotinettes!

Hope Town (15)Hope Town (17)Hope Town (13)Hope Town (10)Hope Town (8)Hope Town (7)Hope Town (12)Hope Town (14)Hope Town (11)Hope Town (16)

Si jamais une de ces petites maisons vous tentaient, elles sont toutes à louer!

Hope Town (5)Hope Town (6)

Et voici Pâques version Hope Town, Bahamas!!

Hope Town (19)Hope Town (20)Hope Town (28)Hope Town (23)Hope Town (30)

On revisite nos classiques de Hope Town, soit la ballade en haut du célèbre phare…

Hope Town (33)Hope Town (35)Hope Town (41)

…puis la superbe plage, vraiment une de nos favorites parmi toutes. Et elle est vraiment superbe aujourd’hui, agitée et si bleue.

Hope Town (55)Hope Town (60)Hope Town (59)Hope Town (49)Hope Town (53)Hope Town (67)Hope Town (71)

Ah Hope Town, vraiment nous l’adorons!

Hope Town

Cherokee Sound, Fifty Shades of Bleu Apr 06

Cherokee (72)Cherokee (68)Cherokee (69)Cherokee (5)Cherokee (58)

La météo semblait vouloir être avec nous, d’abord du vent pour parcourir à voile la distance nous séparant des Abacos, puis une longue pause de vent. C’est ce que nous avions besoin pour pouvoir se permettre un arrêt à Cherokee Sound, tout au sud des Abacos et en dehors de la protection du bassin du nord, et nous y tenions car on en disait une petite communauté dans un village impeccable entouré d’une eau au mile teintes de bleu… Et nous n’avons pas été déçus…

Cherokee (62)Cherokee (66)Cherokee (102)Cherokee AbacosCherokee (71)Cherokee (87)Cherokee (4)Cherokee (15)

Cherokee, avant même de vraiment arriver dans les Abacos, est un petit bonheur. D’abord, tout autour de nous, toutes les teintes de bleues, de beiges, de verts. Une petite plage privée, il n’y a personne ici, aucun bateau. Que nous, tout pour nous.

Cherokee (80)Cherokee (63)Cherokee (101)

Comme souvent dans les Bahamas, cette eau claire, si limpide….

Cherokee (10)Cherokee (8)Cherokee (94)Cherokee (98)Cherokee (13)

Le plus long quai des Bahamas se trouve ici, 770 pieds de longueur. Tout de bois, il s’avance fièrement loin dans le Cherokee Sound pour nous permettre d’y accoster l’annexe avec moins de 20 cm sous la coque de Train Train à marée basse. Le coup d’œil est superbe dans un sens comme dans l’autre et le matin nous croisons toujours un ou deux résidents qui admire cette beauté.

Cherokee (22)Cherokee (19)Cherokee (55)Cherokee (26)Cherokee (24)

Puis le village, un tout petit village, impeccablement propre et fier. On y déambule paisiblement et nous y sentons comme chez nous au printemps. Les oiseaux chantent, on aperçoit des rouges-gorges, des colombes et aussi un oiseau moqueur nous dirions car il chantait tous les sons! Le soleil est chaud mais le fond de l’air frais. Comme nos pommiers ou nos magnolias, des fleurs habillent certains arbres qui n’ont pas encore leurs feuilles alors que d’autres ont les bourgeons sur le point de s’ouvrir. Et oui, c’est bien le printemps ici aussi!

Cherokee (36)Cherokee (52)Cherokee (44)Cherokee (48)Cherokee (38)Cherokee (45)Cherokee (33)Cherokee (35)

Oséo mouille à bonne distance du village car ici l’eau tout autour n’atteint que quelques centimètres de profondeur. Les marées changent complètement le décor découvrant une longue étendue de sable à marée basse et faisant miroiter le sable blanc recouvert d’eau comme un miroir à marée haute.

Cherokee (54)Cherokee (103)

Une petite rivière remplie de bébés conches voit ses eaux aller dans un sens ou dans l’autre également selon les marées et le fort courant offre le plan de navigation parfait au petit bateau que Julien et Léa projettent de construire dès aperçue cette merveille de rivière! Voilà le bateau, tout en bout de bois et en élastiques. Solide, rapide et fringuant! Que du plaisir!

Cherokee (27)Cherokee (105)Cherokee (107)Cherokee (110)Cherokee (111)

Retour à la plage. Après le bateau, les petits ingénieurs y vont pour une cabane, et au lieu de la cabane dans l’arbre, c’est la cabane dans la falaise! Pendant que papa et maman se rendent côté mer pour admirer la Grande Bleue.

Cherokee (83)Cherokee (85)Cherokee (86)Cherokee (81)Cherokee (73)Cherokee (77)Cherokee (79)Cherokee (78)Cherokee (75)

Cherokee Sound, un arrêt superbe. Définitivement et unanimement, un grand coup de cœur pour nous quatre…

Cherokee (23)

Eleuthera Apr 01

Nous étions passés par Eleuthera l’an passé et voilà une île que nous avions vraiment beaucoup aimé. Governor Harbour, Alice Town, des villages bien habités, bien vivants, une île colorée, propre et vivante, ça nous a bien plu. Nous l’avions abordé à partir du Nord, cette fois-ci nous y arrivons par le Sud après avoir quitté notre petite Little San Salvador chérie.

Nous arrivons donc près de Rock Sound, mais nous ancrons un peu avant, derrière Poison Point pour être protégé des vents du Sud qui soufflent. Justement, on indique quelques petites patates de corail sur nos cartes. Ronald a donc de quoi se tenir occupé pendant que Catherine et les enfants font l’école… (On voit qui a la belle job à bord!) Et bien les quelques petites patates nous récompenseront d’une excellente pêche! À notre premier passage, Ronald nous reviendra avec deux langoustes, cinq poissons lions et un petit grouper. Et à notre deuxième passage (car nous y sommes retourné après Rock Sound!), on y pêchera un gros crabe, les plus gros poissons lions jamais vus et quatre autres belles langoustes! Voilà un arrêt rentable!

Eleuthera Rock Sound (4)Eleuthera Rock Sound (3)Eleuthera Rock Sound (7)Eleuthera Rock Sound (6)Eleuthera Rock Sound (38)Eleuthera Rock Sound (37)Eleuthera Rock Sound (39)Eleuthera Rock Sound (41)

…Et voyez Léa et son bizard de poisson que nous avons pêché à la traine en navigation, le leurre était aussi gros que lui, mais il avait de ces dents!!!

Rock Sound est réputé pour son Blue Hole. On en retrouve beaucoup dans les Bahamas, mais celui de Rock Sound est en plein cœur du village. Les Blue Hole sont en fait d’immenses trous ronds qui peuvent être en pleine mer ou sur terre mais qui sont toujours reliés à la mer. C’est ainsi que dans le Blue Hole de Rock Sound nagent des Angelfish, des Sergent Major et des petit Grouper qui vont et viennent par un passage sous terrain!

Eleuthera Rock Sound (31)Eleuthera Rock Sound (33)Eleuthera Rock Sound (27)Eleuthera Rock Sound (13)Eleuthera Rock Sound (14)Eleuthera Rock Sound (17)Eleuthera Rock Sound (18)Eleuthera Rock Sound (22)Eleuthera Rock Sound (20)Eleuthera Rock Sound (19)

Nous passons trois jours dans les environs de Rock Sound à pêcher, avancer l’école, faire les courses avant de repartir vers Hatchet Bay avant l’arrivée du Cold Front. … Brrrrr, on montes-tu vers le nord nous là? Le Cold Front est passé, il fait froid!!! On gèle!!! Imaginez que nous avons sorti nos pantalons et nous osons à peine nous laver dans la mer comme on le fait toujours parce qu’il fait un froid de canard d’automne!

Nous avons pu profiter d’une journée de soleil et de chaleur au village de Alice Town de Hatchet Bay…

Eleuthera Hatchet Bay (3)Eleuthera Hatchet Bay (15)Eleuthera Hatchet Bay (10)Eleuthera Hatchet Bay (9)Eleuthera Hatchet Bay (7)Eleuthera Hatchet Bay (5)

…Où nous dégustons un daiquiri, et une Kalik, avec une pensée pour la gang des Bahamas de l’an passé. Tchin-tchin Léane, Croix du Sud, Océane, Water Music, Windance…

Eleuthera Hatchet Bay (13)Eleuthera Hatchet Bay (16)Eleuthera Hatchet Bay (17)Eleuthera Hatchet Bay (19)Eleuthera Hatchet Bay (20)Eleuthera Hatchet Bay (22)Eleuthera Hatchet Bay (23)

… Tout ça avant que le froid ne nous tombe dessus! On se croirait en automne! Nous partons  en expédition le lendemain du passage du Cold Front (qui nous a fait une de ces frousses avec la pluie d’éclair qui nous est tombée dessus!) pour tenter de découvrir les grottes de Hatchet Bay. On apporte notre tite-laine.

Eleuthera Hatchet Bay (26)Eleuthera Hatchet Bay (27)

Pas facile à trouver ces grottes, et plutôt loin à marcher, je dirais un bon cinq six kilomètres! Cette longue marche pour finalement arriver à la fameuse grotte. Heureusement, nous avions apporté nos lampes frontales, mais la caverne nous fout la frousse! Ça descend dans les profondeurs de la terre après une galerie remplie de graffiti et un en particulier qui nous dit « Welcome to Hell »… Bienvenue en enfer. On avance un peu jusqu’à ce que la frontale de Léa nous lâche et que la peur nous prenne de se retrouver sans plus aucune lumière dans ces grottes, alors on rebrousse chemin et on lève le pouce sur la route car la route de retour est longue, et on grimpe dans le premier Pick-up passé! Merci!

Eleuthera Hatchet Bay (30)Eleuthera Hatchet Bay (31)Eleuthera Hatchet Bay (32)Eleuthera Hatchet Bay (34)Eleuthera Hatchet Bay (38)

Lendemain, navigation vers Royal Island. Y fait pas chaud, on sort les ponchos pis les manteaux!

Eleuthera Royal Island (1)Eleuthera Royal Island (2)Eleuthera Royal Island (3)Eleuthera Royal Island (5)

Nous traversons The Cut, un passage étroit où le courant peut bien malmener un voilier comme nous. L’an passé, nous avions eu droit à 5 nœuds dans le nez, nous n’avancions qu’à 1.2 nœuds! Cette fois-ci, on peaufine la stratégie et optons pour l’étale de marée basse et nous ferons bonne performance avec un 3 nœuds de courant dans le dos en plein centre du passage!

Une seule nuit à Royal Island où nous profitons de notre après-midi pour la parcourir. Un gigantesque projet était en cours il y a quelques années qui devait mener à des habitations exclusives, une marina, un hôtel… Quelque chose de beau et de bien. Nous avons rencontré Tod sur le site qui est du projet depuis le début et a vu l’avenir rayonner avant que tout s’effondre avec la crise économique des États-Unis… Cinq villas, un bar, la réception, la piscine, un gym, une plage magnifique… tout ça a été construit, pour ne jamais servir, c’est d’une tristesse car c’est si beau.

Eleuthera Royal Island (30)Eleuthera Royal Island (29)Eleuthera Royal Island (21)Eleuthera Royal Island (20)Eleuthera Royal Island (28)Eleuthera Royal Island (16)Eleuthera Royal Island (27)Eleuthera Royal Island (24)Eleuthera Royal Island (25)Eleuthera Royal Island (34)Eleuthera Royal Island (33)

Le site aurait été magnifique. Tod nous a montré les maquettes, des millions de dollars ont été investis, et maintenant, plus rien. Tout s’est effondré et Tod attend, il attend des investisseurs pour que soit relancé le projet et son avenir avec. Quel gâchis tout de même.

De l’autre côté de l’île, là où devait se trouver le projet, les ruines d’on ne sait quoi garnissent le haut d’une colline et le chemin se poursuit en direction de la mer.

Eleuthera Royal Island (44)Eleuthera Royal Island (45)Eleuthera Royal Island (46)Eleuthera Royal Island (48)Eleuthera Royal Island (49)Eleuthera Royal Island (51)

Un bel arrêt que Royal Island. Mais avis aux suivants, nous ne sommes pas censé se rendre aux villas, la piscine et tout, c’est ce que Tod nous dit, mais il nous a donné une permission, nous sommes chanceux! En plus il nous ramène dans son petit tout terrain, ah oui les enfants trouvent que nous sommes vraiment chanceux!

Eleuthera Royal Island (39)Eleuthera Royal Island (41)

P.S. Nous avons vraiment beaucoup de difficulté à avoir internet ces dernières semaines. Nous avons des messages auquels nous n’avons pas répondu et ce depuis longtemps, pas qu’on vous ignore, mais parfois on arrive à envoyer le post mais sans arriver à aller dans notre boite de courriel. Hep, c’est la vie! Ce post date d’ailleur un peu, nous étions à Eleuthera du 23 au 30 mars!

Ça va trop vite! Mar 24

Ça va trop vite, tout va trop vite! Le temps, nous, le voyage qui tire à sa fin… Nous avons déjà mis derrière nous près de la moitié des Bahamas et pourtant, il nous semble que nous n’en avons pas vu beaucoup, que nous n’en avons pas fait tant. En fait, il nous semble que nous ne faisons qu’avancer, toujours devant. Nous nous sommes un peu (tellement!) fait avoir à Little San Salvador! Enfin, nous avions trouvé chaussure à notre quille, l’endroit parfait où nous voulions nous poser pour quelques jours…

Car voilà depuis Conception Island que nous bougeons quasi tous les jours. D’abord la navigation vers Cat Island le 19 mars où nous nous sommes arrêtés dans un endroit où nos cartes indiquaient plusieurs patates de corail. Sitôt ancré nous partons à la recherche de langoustes. Ce sont quelques récifs isolés l’un de l’autre, de jolis petits récifs parfaitement ronds où vivent en harmonie une toute petite communauté de poissons, tel un petit voisinage. L’eau est incroyablement claire et c’est réellement de toute beauté. Mais nous ne trouvons aucune langouste nulle part et, franchement, nous n’oserions tirer sur un poisson tellement le récif semble parfaitement composé. Nous aurions l’impression de leur arracher un membre.

Nous poursuivons donc de suite, il est 17h00, en direction de New Bight qui n’est pas très loin. Nous sommes plus que dû pour une épicerie puisque la dernière remonte à Samana en République dominicaine il y a quatorze jours!

Les couchers de soleil sont toujours magnifiques aux Bahamas. La mer et le ciel se couvrent de couleurs pastelles, c’est inégalé.

Cat I. New Bight (4)Cat I. New Bight (5)Cat I. New Bight (1)Cat I. New Bight (3)Cat I. New Bight (2)

Et au petit matin, le ciel et la mer se confondent avant que l’eau ne se remette à étinceler…

Cat I. New Bight (11)Cat I. New Bight (12)Cat I. New Bight (10)

Nous rencontrons notre premier village bahamien depuis notre arrivée au pays! Si village nous pouvons dire, puisque les quelques habitations (bien défraichies) s’étendent sur une longue route que nous marchons pour trouver l’épicerie. Heureusement, un gentilhomme nous prend dans sa camionnette. Les Bahamiens sont vraiment avenants et gentils.

Cat I. New Bight (6)Cat I. New Bight (7)Cat I. New Bight (9)

Nous sommes heureux de découvrir une épicerie des mieux garnies et remplie de fruits et légumes frais. C’est que le mailboat est arrivé hier. Les mailboats approvisionnent les îles une fois par semaine au Bahamas, parfois plus, parfois moins dépendamment du nombre d’habitant sur l’île. Le jour d’arrivée du mailboat est toujours un grand jour sur l’île! Nous faisons le plein de produits frais, puis le plein d’essence pour Train Train et de propane pour la cuisinière à la station-service juste à côté de la plage.

Cat I. New Bight (13)Cat I. New Bight (14)

L’attraction qu’on nous invite à ne pas manquer à Cat Island, c’est l’Hermitage du Père Jérôme. Le Père Jérôme fut d’abord un missionnaire, diplômé en architecture, qui décida de s’établir au Bahamas en 1908 pour sauver des âmes et reconstruire les églises malmenées par les tempêtes. Il construira de nombreuses églises de pierre sur les Iles de Long Island et Cat Island que l’on peut toujours admirer. L’Hermitage fut son dernier refuge. C’est un bâtiment tout à fait étonnant, construit comme un modèle réduit d’un monastère européen, avec sa minuscule chapelle, une minuscule cuisine, une minuscule chambre, reliés par d’étroits passages, tout de pierre. Il y vécu cloîtré jusqu’à l’âge de 80 ans où il y mourut et y fut enterré.

L’Hermitage est situé sur le sommet le plus haut des Bahamas. Alors après le volcan de la Soufrière de St-Vincent, après les 1064 marches du Mount Scenery de Saba, nous voici qui nous attaquons aux 63 mètres du Mount Alvernia, la plus haute colline des Bahamas! Nous mettrons moins de 20 minutes pour l’atteindre!

Cat I. Hermitage (1)Cat I. Hermitage (7)Cat I. Hermitage (8)Cat I. Hermitage (2)Cat I. Hermitage (3)Cat I. Hermitage (4)

Dans le roc de la colline, Père Jérôme a construit un chemin de croix superbe avec ses stations et, la toute dernière, la résurrection du Christ, est une reconstitution du tombeau de Jésus, avec la caverne et la pierre qui roule. Quelle belle dévotion.

Cat I. Hermitage (10)Cat I. Hermitage (11)Cat I. Hermitage (12)Cat I. Hermitage (16)

L’Hermitage est un lieu unique, la solidité du roc et la finesse de l’artiste, voué à Dieu.

Cat I. Hermitage (35)Cat I. Hermitage (17)Cat I. Hermitage (21)Cat I. Hermitage (20)Cat I. Hermitage (27)Cat I. Hermitage (33)Cat I. Hermitage (25)Cat I. Hermitage (23)Cat I. Hermitage (28)

Nous quittons New Bight après notre visite de l’Hermitage, un peu avant diner. On s’arrête à Fernandez Bay pour diner, mais décidons de poursuivre notre route. Il fait si beau, l’eau est si calme et la petite plage avec hôtel ne nous attire pas particulièrement, si bien que nous décidons de poursuivre tranquillement jusqu’où le décor nous tentera! On se rend finalement tout au bout, à Pigeon Cay où nous nous arrêtons avant que le soleil ne se couche. La plage est longue, avec de jolies villas et on capte internet à bord, mais ce n’est tout de même pas le paradis. Si bien que nous décidons de encore bouger. On repart le lendemain, le 22, mais cette fois, c’est pour quelque part qui s’annonce plus que bien!

Cat I. Fernandez (1)Cat I. Fernandez (2)

Little San Salvador, là, ça promet! L’île est entourée de récif et nous avons entendu parler de gens qui y ont pêché des langoustes géantes là-bas! Nous avons une mission! De plus, c’est une île privée qui accueille les bateaux de croisière, elle est toute en beauté, agréablement aménagée tout en conservant ses beautés sauvages. Et le mieux, c’est que les gens de voiliers comme nous avons la permission d’aller à terre lorsque les bateaux de croisière sont partis. Ça nous inspire beaucoup!

IMG_3048IMG_3163IMG_3143IMG_3045IMG_3081IMG_3082

L’endroit est effectivement GÉNIAL!!! Une dizaine d’autres voiliers mouillent dans la baie de Half Moon Bay et il n’y a aucun bateau de croisière aujourd’hui dimanche. Nous avons donc l’île pour nous tout seul, tous l’après-midi!

IMG_3058IMG_3057IMG_3066IMG_3059IMG_3079IMG_3073IMG_3078IMG_3085IMG_3083

Visite à la superbe plage, ballade au travers des nombreux petits chemins qui nous mènent aux restaurants, aux bars, au bassin des raies, aux écuries (nous ne trouverons pas les chevaux cependant, ils devaient être en congé eux-aussi en ce dimanche!), au petit parc. Le site est superbe, on adore, on adore! On adore se balader dans ces décors fleuris si jolis!

IMG_3160IMG_3148IMG_3108IMG_3149IMG_3151IMG_3090IMG_3089IMG_3165IMG_3157IMG_3113IMG_3093IMG_3098IMG_3100IMG_3142IMG_3054

Au bassin des raies, Jay avec qui nous avions discuté plus tôt est avec un groupe de touristes pour une démonstration et un petit tour dans le bassin. Julien et Léa ont alors la chance de caresser ces douces créatures et de les nourrir de calmar. Elles ne mordent pas, elles sussent! Selon Jay, elles peuvent vous faire des sucettes terribles!

IMG_3138IMG_3117IMG_3135IMG_3120

Spectacle de la raie qui crache de l’eau!

IMG_3139IMG_3140

Julien et Léa consacrent leur amour éternel dans l’intimité de cette chapelle, papa en est témoins derrière…

IMG_3094IMG_3096

Nous adorons Little San Salvador, si bien que nous prévoyons y rester un bon trois jours, en profiter tranquillement, pêcher ses langoustes géantes tout en y attendant Rêve d’Océan car ce sera les 40 ans de notre amie Marie-France bientôt!

IMG_3170IMG_3168

… MAIS NON!!! Arrrrgggg!!!

Le lendemain, le vent qui devait être faible du Sud-Ouest, est plutôt FORT du Sud-Ouest et le mouillage est devenu carrément intenable. Une vague courte de plus de 2 pieds entre de pied ferme et c’est l’enfer à bord, nous ne tiendrons pas toute la journée, surtout que nous ne pouvons aller à terre car un bateau de croisière arrive… Nous n’avons pas le choix, nous faisons comme tous les 11 autres voiliers qui étaient dans le mouillage hier et qui ont déjà tous quitté et nous levons l’ancre nous aussi, l’âme en peine…

Il nous faut quitter notre petit paradis. C’EST À EN PLEURER!!! On voulait tans se poser là, profiter de la plage superbe, des installations magnifiques, le petit parc, le parc à raie, les glissades, les chevaux à admirer, l’eau superbe… Mais non, le 23 au matin, on repart à nouveau, pour Eleuthera cette fois-ci. Seule consolation, avec ce vent qui grimpe finalement à 15-18 nœuds, la voile est superbe et le mouillage aurait définitivement été une horreur. On se console comme on peut!