Subscribe RSS

Archive for the Category "2013 : Lac Champlain-Côte est USA"

Lake Worth, destination finale Nov 30

Nous y voilà, la fin et le commencement. Fin de la Floride, des États-Unis, des épiceries bien garnies, des eaux brunes de l’intracostal, des ponts à faire ouvrir. Le commencement d’un nouveau voyage, celui des îles, du poisson, de l’eau turquoise, des langoustes, de la nature vierge, de la baignade, du sable et des plages, des couleurs vives des poissons, des bleus de la mer, des verts de la nature et de l’éclat des fleurs. Après plus de quatre mois passés à parcourir la côte Est des États-Unis, nous sommes prêts pour de nouveaux horizons.

Nous sommes arrivés à Lake Worth, notre destination finale de la Floride, jeudi le 28 novembre. C’est d’ici que nous prendrons l’Inlet qui nous mènera tout droit dans le Gulf Stream à à peine six miles de la côte, et ensuite aux Bahamas à quelques cinquante miles de la Floride! Si près, mais pas du tout si simple à joindre! On se doit d’attendre notre bonne fenêtre météo, ce qui oblige souvent bien des équipages à une attente longue en Floride alors qu’on ne rêve que d’être de l’autre côté! Cette attente, pour nous, se fait les yeux rivés sur nos écrans à parcourir les nombreux sites de météo marine à la recherche du plus d’information possible. Car, la décision de partir est bien facile lorsque la fenêtre s’ouvre avec un beau vent du sud, l’idéal pour traverser le Gulf Stream, mais c’en est tout autre lorsque les prévisions sont plutôt à une accalmie des vents, mais provenant toujours du Nord-Est.

On apprend au départ à ne pas quitter le port avec des vents à tendance nord, attendre les vents du sud. Mais on apprend aussi à s’ouvrir l’esprit quand aucun vent du Sud n’ont soufflés depuis des semaines et qu’aucun ne sont prévus pour les dix jours à venir non plus. On se met alors à questionner si on peut quand même envisager la traversée dans ces conditions de Nord-Est faible. Et on apprend que oui, mais pas plus de 10-15 noeuds, pas plus de 4 pieds de vagues, pas de Nord, pas de Nord-Ouest… Alors on regarde attentivement notre fenêtre évoluer et… Oui, ça y est, on va le faire!!!

C’est donc sur cette fenêtre que nous misons. Un vent d’abord du Nord-Est d’une dizaine de nœuds qui laissera place à un Light and variable de quelques nœuds seulement à tendence Sud-Ouest. C’est là qu’on s’élancera! Il semblerait donc que, pour nous que l’attente tire à sa fin! La fenêtre se dessine pour dimanche-lundi. Nous pensons quitter aux petites heures du matin, vers les 3h00, pour arriver sur le Little Bahamas Bank en fin d’avant-midi et atteindre notre destination finale, autour de Great Sale Cay, Abacos, un peu après la tombée de la nuit.

À Lake Worth, nous avons donc refait le plein du bateau en denrées fraiches, fruits, légumes, lait, pain, fromage. L’épicerie étant à deux pas de notre ancrage, c’est bien commode. Demain, nous irons nous ancrer à côté de l’Inlet pour être fin prêt pour notre grand départ!

Les nouvelles, pour la suite, risquent de se faire plus rares. Ici aux États-Unis, nous avions souscrit à un abonnement internet avec Verizon qui nous donnait accès à Internet partout où nous étions. Aux Bahamas, les connexions se feront beaucoup plus rares. Notre balise spot sera elle toujours active, donc si vous avez envie de savoir où nous nous trouvons, allez voir dans les onglets de gauche « Où sommes-nous – Trouvez-nous ici ».

Voilà, nous sommes prêts, nous avons hâte!

————————–

Quelques images de nos dernières navigation depuis Fort Pierce. Enfin, la Floride nous offre quelque chose à se mettre sous les yeux! C’est que tout le Nord de la Floride est très vide comme paysage.

Paysage de mangrove. Il fait soleil, ce que c’est agréable le soleil. Un phénomène rare ces dernières semaines.

IMG_7673

Dans le Hobe Sound. Ça ne vous dit rien? Jupiter Island alors? Oui, non? C’est l’île où habite Céline! Oui oui, notre Céline Dion! Nous étions ancré à quelques centaines de mètre d’elle!!!

IMG_7690

Là, derrière ces maisons!

IMG_7696IMG_7697

Et ça, c’est peut-être le terrain de golf privé de Tiger Wood ou son bateau, lui aussi il a (ou avait) une maison sur Jupiter Island.

IMG_7687IMG_7691

Elle a bien choisi son endroit la Céline, c’était très beau. Et nous avons pu admirer des dauphins, des lamentins, des poissons volants (bon, peut-être pas les vrais poissons volants de la mer, mais ils volaient bel et bien!), les pélicans en pêche et on pense même un requin qui chassait, mais ça, on est moins certain. On soupçonne d’ailleur René d’avoir tout amené ça sur place pour divertir sa Diva.

On profite du spectacle.

IMG_7698

Le lendemain, c’est froid dehors… Mais le soleil réchauffera notre route vers Lake Worth et nous pourrons admirer les belles résidences sous un beau ciel bleu.

IMG_7706IMG_7709 IMG_7724 IMG_7725 IMG_7731IMG_7732 IMG_7733IMG_7737IMG_7735 IMG_7736

Léa en pleine lecture

IMG_7726

Wow, l’eau qui prend des teintes de verts!

IMG_7756

Les phares sont prêts pour Noël…

IMG_7764 IMG_7765

Les maisons aussi!

IMG_7786

Encore un peu de route.

IMG_7766 IMG_7774IMG_7772

Et nous voilà à Lake Worth, notre mouillage pour les prochains jours.

IMG_7805IMG_7796IMG_7797 IMG_7806IMG_7802IMG_7807

Ça sent les Bahamas, les enfants sortent nos livres de poissons! On espère pêcher! Ils identifient les poissons qui peuvent être infectés par la Ciguatera, une toxine qui peut rendre très malade.

IMG_7795

Et ça sent encore les Bahamas, Ronald essaie de faire marcher sa radio onde courte SSB pour capter des bulletins météo. On a bien entendu un peu, entre quelques grinchements!

IMG_7812IMG_7810IMG_7813

La galère Nov 27

La Floride ne semble pas vouloir se montrer sous son plus beau jour ces dernières semaines. Alors que nous l’imaginons ensoleillé et pleine de promesse de plaisir, nous avons plutôt droit à une Floride grise, venteuse et pluvieuse depuis trois semaines. Le temps n’est pas à son habitude selon les locaux. La succession de Cold Front qui nous affecte n’est pas habituelle qu’on nous dit. Mais elle est bien là pour nous et cela nous restreint beaucoup dans nos activités. Nous sommes confinés à l’intérieur du bateau trop souvent à notre goût. On ne peut aller à terre lorsque le vent soulève la vague qui nous asperge en Train Train. On ne peut manger à l’extérieur, y faire l’école ou tout simplement passer du temps dehors, sur le bateau, lorsque le vent souffle à 20-30 nœuds. On ne peut aller explorer nature et ville avec la pluie et le vent. Conséquence : nous sommes confinés à l’intérieur du bateau plus souvent qu’autrement…

Tout ça, c’est la faute à ces Cold Front! Vous savez, ces systèmes météo que Céline ou Pascal Yakouvakis annoncent au Téléjournal du soir et vous envoient du froid, de la pluie ou, maintenant pour vous, de la neige. Pour nous, ce sont des vents très forts du Nord accompagnés ou non de pluie. Ces mêmes systèmes nous empêchent aussi de traverser vers les Bahamas car on doit attendre un retournement des vents vers le Sud pour pouvoir traverser le Gulf Stream, ce grand courant océanique qui voyage du Sud vers le Nord. Et les vents du sud sont rares à cette période et avec cette succession de Cold Front. Alors on attend…

Heureusement, nous avons eu de quoi nous occuper pendant le passage du dernier Cold front qui a duré de dimanche (24 novembre) mardi (Notez que le prochain commence aujourd’hui, mercredi!). Et vous comprendrez que je dis cela avec beaucoup d’ironie…

Après avoir enfin quitté Titusville, nous avons mis deux jours à nous rendre à Fort Pierce. Comme le mouillage était déjà plein de voilier à l’ancre, nous allons en marina, histoire de terminer notre préparation pour notre traversée vers les Bahamas que nous pensions possible pour le mercredi suivant (erreur, nous sommes mercredi et sommes toujours en Floride. La faute à qui??? Au cold front!!). Courses, épicerie, West Marine et, Ronald fait le plein de diesel. Ou, devrait-on dire, Ronald fait le trop-plein de diesel…

Le trop plein ressort par le « vent » à l’extérieur d’Oséo. Oups qu’on se dit, il faudra faire attention car notre « gage » à gaz nous indiquait qu’il restait toujours de la place. On nettoie et pensons l’épisode clos. Faux. Le soir nous flairons une petite odeur de gaz. On pense que ça vient de dehors. Le lendemain matin, ça sent vraiment et ça vient de dedans. On cherche, on trouve une cale sèche pleine de diesel sous le lit, dans la chambre de Léa. En voulant l’aspirer avec une pompe électrique fait pour ça, ça a revolé partout : sous le lit, sur le lit, le plancher et sur nous. Résultat : grand nettoyage, lavage et relavage du lit, des vêtements, des capitaines, des planchers… On y met la journée entière. Le soir, nous pensons en avoir terminé mais, non, ça sent encore. On en trouve encore dans le puit de la pompe de cale… On ramasse ce qu’on peut le soir et ça continue le lendemain. On vide les cales et c’est le lavage pression au boyau d’arrosage. Mais, comme tout malheur n’a jamais de fin, notre « hause » nous pète dans les mains et l’eau revole partout dans le bateau !! Ahhhhhrrrrk.

La galère vous dites? Mais bon, nos cales n’ont jamais été aussi propres maintenant. Ça sent encore un peu dans un coin, mais il n’y a plus de diesel qui se promène.

Maintenant, nous sommes à l’ancre entre Fort Pierce et Lake Worth. Nous ne bougerons pas aujourd’hui et attendrons le retour du soleil pour terminer notre trajet jusqu’à Lake Worth demain. Comme quoi la vie de grand voyageur n’est pas toujours passionnante et palpitante!!

En navigation vers Fort Pierce, l’eau commence à se teinter de turquoise!!!

IMG_7651 IMG_7652 IMG_7653

Le cold front arrive sur Fort Pierce…

IMG_7658

Sondage sur l’Intracostal Nov 24

Logo Ecole Oseo2 Nous voilà presqu’à la fin de cette première étape de notre voyage qu’est la descente de la côte Est des États-Unis. Dans quelques jours, nous devrions traverser vers notre prochaine destination : les Bahamas!

Dans le cadre de leurs travaux scolaires et afin de faire partager notre expérience à tous, Julien et Léa ont effectué un sondage auprès des autres navigateurs en route vers le sud. Le sondage porte sur l’Intracostal, cette longue route de plus de 1000 miles qui permet aux bateaux de parcourir la côte Est américaine abrité à l’intérieur des terres. Cette route a ses bons et ses mauvais côtés, comme vous le verrez dans notre sondage.

Pour arriver aux résultats que vous verrez, nous avons expérimenté toutes les étapes du sondage : rédiger les questions et les choix de réponse, soumettre notre sondage aux autres bateaux (en personne ou par courriel), recueillir les résultat, les compiler et les organiser à l’aide de diagramme.

Finalement, les enfants vous communiquent aujourd’hui les résultats de ce très sérieux sondage sur l’Intracostal dans ce vidéo. Nous sommes certains que ces informations seront très utiles aux futurs navigateurs en route vers le Sud!

Voici la situation problème que les enfants devaient résoudre.

IMG_7665

Et voici leurs diagrammes à bande.

IMG_7637 IMG_7639 IMG_7641 IMG_7643 IMG_7645 IMG_7648

Et leurs résultats! Quel beau travail!

Julien                                                     Léa

IMG_7663 IMG_7664

Rêve et magie à Disney Nov 21

Nous voilà de retour de ces vacances tant espérées, tant attendues par tous les membres de l’équipage d’Oséo. Quelles belles vacances nous avons passé à Disney! Sept jours de magie, de beauté, d’émerveillement, sept jours de plaisirs! Ahhhh, ce que la vie peut être belle n’est-ce pas! Puis après Disney, deux jours chez nos amis Michel et Nathalie sur la côte Ouest de la Floride. Comme c’est beau par là-bas! Et de retour à Oséo, nous revoilà bel et bien à Titusville : il pleut, il vente, il fait gris et, encore, on a droit à la douche salée pour revenir à Oséo en Train Train. Il a tellement venté pendant notre absence qu’une de nos amarres, toute neuve, s’est cassée au mouillage. Et Train Train, qui était au quai, les vagues qui venaient frapper contre la jetée revenaient s’écrouler dedans. Tout notre essence a été contaminée par l’eau salée. Alors, vivement les Bahamas maintenant!!!

Prêt pour Disney? Allons-y!!!

À notre arrivée, nos Magic Band nous attendaient à l’hôtel. Là-dedans se trouvent nos billets d’entrées aux parcs, notre clé pour la chambre, nos réservations de restaurant. On peut même payer par carte de crédit! Ils l’ont l’affaire Disney, n’est-ce pas!

IMG_6684IMG_6685

Notre hotel, le Port Orlean French Quarter. Nous avons adorés. Tout en couleur et en gaieté, tout comme nous! Bienvenu chez nous!

IMG_6680IMG_6681 IMG_6693IMG_6691IMG_6692

À la piscine.

IMG_6809 IMG_6786IMG_6792 IMG_6810

En route vers notre chambre.

IMG_6748IMG_6802IMG_6760IMG_7190IMG_6768

Et maintenant, let the magic begin! Magic Kingdom!

IMG_6879 IMG_6877

On rencontre les personnages, les enfants collectionnent leurs othographes.

IMG_7186IMG_6889 IMG_6891 IMG_6911IMG_7117

Et les attractions, vraiment à la hauteur! Même pour les grands!!

IMG_6948 IMG_6957IMG_6967IMG_7176 IMG_7182

Lalala la la lalala la la… It’s a small world, enchanteur encore aujourd’hui!

IMG_6897IMG_6901

En soirée, Illumination et les feux d’artifices.

IMG_7019IMG_7051IMG_7067IMG_7050IMG_7066

Le parc le plus magique fut pour nous Magic Kingdom, mais tout juste derrière, Animal Kingdom nous a aussi grandement séduit. On se trouvait à un moment au pied de l’Himalaya, puis dans une rue du Népal, et dans un marché de Tombouctou ou alors en safari en Tanzanie.

IMG_7271IMG_7270 IMG_7274IMG_7293IMG_7296IMG_7285 IMG_7279IMG_7224IMG_7212

Le spectacle du Roi Lion : musique, danse, couleurs. Les enfants ont même fait partis du spectacle!

IMG_7338IMG_7333IMG_7337IMG_7339

Jungle Parade!

IMG_7355IMG_7363IMG_7362IMG_7360IMG_7361IMG_7367

De retour à l’hôtel, bien fatigués, joue dans le parc un film de Disney. Nous terminons la soirée avec Winnie the Pooh. Et évidemment, la magie continue : tout autour de nous bondissent des lapins, des vrais, et dans l’allée passe une calèche blanche tirée par un cheval blanc… Nous ne pouvions espérer meilleure fin à cette journée!

IMG_7381

Nous avons également visité Epcot Center et Holliwood Studios. Un peu moins de magie dans ces parcs, mais Julien a adoré Mission Space et Test Track de Epcot et nous nous sommes tous régalés à déguster les mets des pavillons des pays. Et une mention spécial au pavillon du Canada qui est de loin le plus riquiqui de tous! Une vrai risée, quelle tristesse. Et bravo au Maroc qui nous transporte en plein coeur d’un souk d’une vielle Medina.

IMG_7391IMG_7389 IMG_7439IMG_7423 IMG_7453IMG_7455 IMG_7458 IMG_7490

Puis Holliwood Studios.

IMG_7515 IMG_7516

Seul à New York! Et Star Wars, les hommes étaient heureux!

IMG_7524IMG_7527 IMG_7531 IMG_7534

Tower of Terror… Ouf! Une fois nous suffit.

IMG_7540 IMG_7541IMG_7542

Et notre séjour à Disney se termine devant les vieux films de peur des année 50.

IMG_7556

Les vacances, elles, se terminent à Bradenton, sur la côte Ouest de la Floride. Certains reconnaîtrons peut-être notre hôte… Merci Michel et Nathalie, on a adoré votre petit paradis et, surtout, passer du temps avec vous! Vous êtes toujours les bienvenus à bord!

IMG_7566 IMG_7576 IMG_7577 IMG_7583 IMG_7584 IMG_7585 IMG_7589

Sarasota, ç’aurait été un coup de coeur d’y être arrivée en voilier. La mer et la ville se côtoient dans une belle harmonie. Vraiment une belle ville!

IMG_7608 IMG_7607 IMG_7611IMG_7615 IMG_7616

Coucher de soleil sur le Golf du Mexique. Cheers!

IMG_7628

Voilà qui termine ces belles vacances. Mais avant de terminer, en prime pour vous, une comparaison entre l’homme et le gorille.

Julien… il ne fait pas le poids.

IMG_7254

Catherine… oui, pas mal, pas mal!

IMG_7255

Léa… tu as encore des bananes à manger!

IMG_7256

Ahhh! Voilà!!!

IMG_7257

Notre projet d’entraide : Orphelinat Ile à Vache, Haïti Nov 12

Nous voilà presque arrivé au terme de la première étape de notre voyage. Bientôt, nous entreprendrons la traversé vers les Bahamas et le début de la découverte de milliers d’iles. Parmi ces îles, Haïti, que nous avons tenu à intégrer à notre voyage.

Dès l’élaboration de notre itinéraire de voyage, nous avons voulu intégrer Haïti à notre parcours. Visiter l’île à Vache en Haïti pendant notre voyage en voilier. Voir cette île, l’oeuvre d’une femme, Soeur Flora, voir cet Haïti méconnu. Mais nous ne pouvions arriver les mains vides alors que des besoins sont grands là-bas.

Nous avons donc mis sur pied, avant notre départ, un projet d’entraide pour récolter des sous pour l’orphelinat de l’île à Vache. Nous avons organisé plusieurs activités pour ramasser l’argent avant notre départ et, bien que nous soyons en route, la levée de fond continue.

Comme nous avons de nombreux nouveaux lecteurs à nos aventures, nous vous représentons notre projet et vous êtes toujours les bienvenus à donner pour notre belle cause. C’est une première expérience de solidarité internationale pour les enfants et nous serons très heureux de pouvoir donner en échange de tout ce que nous recevons.

Pour voir les autres activités liées à ce projet, cliquez sur l’onglet Projet Solidarité Haïti-Oséo dans le menu de gauche.

POUR DONNER CLIQUER ICI!

L’île à Vache : l’île aux enfants d’Haïti

clip_image001

Loin de la capitale et complètement isolée,l’île à Vache est pauvre et magique à la fois : pas de routes, pas de voitures, pas d’agitation. Le cheval et la voile sont les seuls moyens de locomotion pour les habitants.

Comme partout en Haïti, les infrastructures y sont déficients : manque d’électricité, d’eau potable, la communication est difficile et le réseau routier primitif. Mais il règne sur l’île un sentiment de sécurité, de calme, de solidarité.

Sœur Flora

Soeur Flora Blanchette, infirmière d’origine québécoise et sœur franciscaine, est arrivée en Haïti en 1979, il y a plus de 30 ans.

Elle y fonde en 1981 un orphelinat pour les enfants abandonnés, deux écoles et un dispensaire dans lequel elle diagnostique et soigne ses patients.

L’orphelinat de Sœur Flora est le seul sur l’île à Vache et il est particulier. Sœur Flora s’est fait une spécialité de recevoir des enfants dont personne ne veut. Des enfants handicapés intellectuellement, atteints de paralysie cérébrale, des polyhandicapés aux jambes décharnées, des bébés à la méningite mal soignée… Des enfants totalement dépendants, de Flora et de ses assistants. Ces enfants, elle les aime et en prend soin comme des siens. Elle insiste pour que ceux qui le peuvent intègrent l’école.

La réputation de cet orphelinat a si bien débordé les frontières de l’Île-à-Vache qu’on lui envoie des enfants handicapés du Cap-Haïtien et de Port-au-Prince.

Son oeuvre

  • Un orphelinat hébergeant 66 enfants (23 handicapés dont certains très lourdement) et 16 adolescents qui suivent une formation secondaire à la ville des Cayes, en face sur le «continent».
  • Une école accueillant 300 enfants, du jardin d’enfants à la fin du primaire.
  • Un centre de formation ménager pour les jeunes filles.
  • Une pharmacie-laboratoire. Car il n’y a pas de médecins sur l’île.

Plus de 200 repas sont servis 3 fois par jour aux enfants et aux employés. Les surplus sont donnés aux trop nombreux pauvres de la région, notamment aux personnes âgées et sans ressource.

L’orphelinat emploie 26 personnes dans ses cuisines, au ménage, aux soins des enfants, à l’entretien général et aux tâches diverses (eau, bois, etc), à l’infirmerie, sa pharmacie et à l’école.

Lieu de vie

L’argent, nerf de guerre

De moins en moins de familles parviennent à payer la scolarité de leurs enfants, qui n’est pas gratuite à Haïti.

Mais les enfants sont gardés à l’école de Sœur Flora, ce qui augmente les charges qui incombent à l’œuvre Saint François. Hormis l’aide du gouvernement Haïtien dans le salaire des enseignants, les ressources de l’œuvre proviennent uniquement de dons, pour la majorité, d’origine canadienne ou française.

Mais, insuffisant, ce montant ne permet ni investissement, ni entretien des bâtiments ou du matériel aujourd’hui très vétuste. Le budget permet difficilement d’assurer à chaque fin de mois le règlement des salaires ou des achats alimentaires. L’argent manque pour assurer aux enfants un repas équilibré et se limite, sauf exception, à la répétition riz, pâtes et maïs, car les viandes ou poissons et légumes demeurent exceptionnels.

Aider

Nous avons décidé d’aller visiter cette île pendant de notre voyage en voilier. Voir cette île et cet œuvre, cet Haïti méconnu. Nous ne pouvions arriver les mains vides. Votre contribution fera une différence.

Merci!

La Caisse de bienfaisance des employés et retraités du CN s’est associé à notre projet afin d’amasser des fonds. Une collecte de fonds sera organisée auprès des employés du CN. Nous y tiendrons un kiosque le 13 juin prochain pour présenter notre projet et amasser des dons.

Grâce à eux, il vous est possible de faire un don à l’adresse suivante. Un reçu d’impot pourra vous être émis pour tout don de 10$ et plus.

POUR DONNER CLIQUER ICI!

     100% des fonds amassés sera remis à l’oeuvre de Soeur Flora!

         Merci de participer à notre projet et donner des sous!   

Il vente en Titusville !! Nov 09

Nous sommes arrivés à Titusville lundi le 4 novembre dans un vent de 20-25 nœuds. Ça s’est poursuivi mardi, ça s’est un peu calmé le mercredi, et voilà qu’un nouveau Cold Front nous est arrivé dessus cette même nuit de mercredi, nous ramenant à nouveau des vents de 25 nœuds, constant. D’où la nouvelle expression :

« Il vente en Titusville! »

En navigation vers Titusville, pendant une survente à 30 noeuds d’une quinzaine de minutes, ça roulait (nous et les vagues!)

IMG_6501

Il vente et ça brasse dans le mouillage!


IMG_6534

Le calme après la tempête… ça a duré quelques heures et le deuxième cold front c’est pointé.

IMG_6609 IMG_6635

Les vents étaient aussi de la partie à Daytona Beach, notre arrêt entre St-Augustine et Titusville, où nous avons passé une très belle journée, à se replonger 30 ans en arrière alors que nous, Ronald et Catherine, y étions étant nous-mêmes enfants… On ne retrouve plus le Aladin Inn, avec sa piscine en forme de château d’Aladin, où Catherine était allé. L’effet n’est peut-être pas le même que dans nos souvenirs, mais c’est un arrêt coloré et animé qui nous plait tous beaucoup!

Daytona en vue, on s’ancre au pieds des ponts.

IMG_6326 IMG_6355IMG_6360 Daytona, here we go!!! Beach, boardwalk et foire!IMG_6371IMG_6369IMG_6376 IMG_6395IMG_6387 IMG_6408 IMG_6412

Mmmm, et le Buba Gump! On aime toutes ses crevettes!

IMG_6432IMG_6435

Nous aimons toujours passer dans les rues résidentielles lorsqu’on visite un endroit, histoire de voir le vrai visage de la vie des gens. Disons que ça ne nous donne pas le goût de déménager à Daytona… Surtout qu’on s’est fait crier “tu pus” par des enfants!

IMG_6438 IMG_6439

Et Titusville maintenant. Titusville est un arrêt pratique. On y loue une boule de mouillage pour Oséo pour le temps où nous serons à Disney, il sera en sécurité. On y loue une voiture, et on fait des courses : approvisionnement en gros en prévision de notre départ vers les Bahamas très bientôt (!), achat des cadeaux de Noel (plus pratique ici qu’aux Bahamas), quincaillerie et West Marine pour Oséo. Mais ce n’est pas le gros paradis Titusville : une petite ville endormie, un mouillage très exposés aux vents du Nord et aux vagues et, c’est carrément l’horreur que de revenir au bateau avec Train Train depuis le bord! On a la vague de 2-3 pieds en plein dans le nez, l’eau qui revole partout, les géantes éclaboussures qui nous inondent à chaque vague, on s’en retrouve trempé de la tête aux pieds, salés, exaspérés, ouach, ouach, ouach! Donc, comme on doit malgré ce mauvais temps, faire notre méga-aprovisionnement, et faire miles voyages d’aller-retour en Train Train, Catherine a eu cette belle idée de nous équiper : aux grands maux les grands moyens!

IMG_6643

Ponchos pour tous et bâche pour protéger nos achats (il manque la bache sur la photo)! La technique fonctionne pas trop mal! On réussit à revenir les achats presque tous au sec avec seulement quelques derrières mouillés! Pas mal!

En route pour aller chercher l’auto! Une magnifique Chrysler couleur “champagne”!IMG_6621 IMG_6624

Approvisionnement géant! Une première facture… Salée, tout comme nous après le voyage en Train Train!

IMG_6626

Tout rentre dans le coffre, tout rentre dans Train Train…

IMG_6627 IMG_6630

Mais est-ce que tout ça trouvera sa place dans Oséo?? On y arrivera, mais on y est allé un peu fort avec nos 40 cans de haricots, 20 de maïs et nos 9 pots de beurre de peanut… c’est qu’on l’aime nature et c’est dur à trouver!

IMG_6633

Ah oui et Titusville c’est aussi les lamentins! Les manatee qu’ils appellent ici! Il y en a plein à la marina et on peut les observer à toute heure du jour. Ce sont de grand mangeur d’herbe et ils semblent bien apprécier brouter les fonds de la marina. Mais ils ne sont pas très photogéniques ces grosses bé-bêtes, ils étaient toujours dans cette mousse blanche pas joli et pas facile à photographier!

IMG_6551 IMG_6553 IMG_6560IMG_6563

Et voilà. Je vous laisse sur ces images de la vie qui suit son cours, même en voyage palpitant comme le nôtre : Les cheveux poussent et il faut les couper!

IMG_6601IMG_6604IMG_6603IMG_6606

Les prochaines nouvelles vous proviendront de Disney! Nous y seront à compter de lundi, pour une génialissime semaine de plaisirs, de nuits calmes, de congé de repas et de vaisselle!

P.S. Après avoir discuté avec un résident permanent de son bateau dans le mouillage de Titusville, il nous dit que ces conditions de vents et de vagues étaient du jamais vues!! Il semblerait qu’il ne faut pas en tirer de généralités sur Titusville. Et en passant, c’était un des petits voilier qu’on voit sur le vidéo, celui avec l’annexe bleue. Alors ce gars-là a définitivement encore moins bien dormi que nous!

Disney arrive à l’école d’Oséo! Nov 07

Logo Ecole Oseo2Plus qu’une semaine avant Disney! L’école sur Oséo s’est mise en mode Mickey, Goofy et Pluto! N’est-il pas école plus passionnante pour les enfants que résoudre des problèmes mathématiques sur Magic Kingdom, faire des arts en dessinant ses personnages de Disney préférés et faire une situation d’écriture sur la magie de Disney!

 

Histoire de vous préparer vous aussi à nos aventures magiques à venir, voici quelques activités réalisées cette semaine par les enfants dans le cadre de leurs travaux scolaires.

Pourquoi ne pas débuter par s’initier à l’art de l’illustration. Alors à vos crayons les enfants! Apprendre à dessiner ses personnages étape par étape, comme un vrai dessinateur de dessin animé. Bravo les enfants, de vrais illustrateurs en herbe!

IMG_6512IMG_6513IMG_6526IMG_6529

Et mainteant, usons d’un autre média : l’ordinateur (une activité toujours très populaire à bord!)

Julien Disney Lea Disney

Quelques problèmes mathématiques fait sur-mesure pour l’occasion! D’abord les résolutions de problème de Julien. Remarquez la difficulté du numéro 4, bravo Julien, tu t’es très bien débrouillé dans la conversion des heures en minutes!

IMG_6516 IMG_6517

Puis de Léa. Ce fut le temps d’élaborer des stratégie de résolution de problème; ouf, bon travail!

IMG_6518 IMG_6519

Et aussi une situation-problème. Les situations-problèmes sont des problèmes mathématiques plus complexes qui exigent de décortiquer le problème en étape pour arriver à le résoudre. Les enfants s’en sont très bien tirés! Dans l’ordre, celui de Julien, 3e année, puis Léa, 1er année.

IMG_6525 IMG_6524

Pour clore la semaine, Léa vous récite un poème qu’elle a appris par coeur alors que Julien vous fait la lecture du texte : Le cirque Bellini. Pour Julien, le but de l’exercice était de maitriser l’art de bien réciter un texte en appliquant les pauses au bon moment et en y mettant l’intonation approprié.


Ouf! Une belle semaine! À quoi se sont ajoutés tous les autres travaux de français, de mathématique et d’anglais. Mais maintenant, j’annonce officiellement l’ouverture des VACANCES pour tous à bord et cela pour DEUX SEMAINES!!! Une semaine à Disney, et quelques jours ensuite chez nos amis Michel et Nathalie sur la côte Ouest de la Floride! Et pour les prochains jours, nous aurons besoin de tout notre temps pour réapprovisionnerr Oséo en prévision de notre départ pour les Bahamas et toutes les îles!

Au travail à la marina de Titusville, on se dépêche de terminer la semaine d’école!

IMG_6590